Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fin du marché de Noël à Dijon : "J'ai vendu moitié moins que l'an dernier"

-
Par , France Bleu Bourgogne

Alors que les chalets du marché de Noël de Dijon fermeront ce dimanche 5 décembre, les commerçants font leurs comptes après cinq semaines de ventes. Selon ceux rencontrés par France Bleu Bourgogne, les affaires n'ont pas été très bonnes.

Le marché de Noël se terminera ce dimanche 5 janvier à Dijon (Côte-d'Or).
Le marché de Noël se terminera ce dimanche 5 janvier à Dijon (Côte-d'Or). © Radio France - Justine Dincher

On remballe les décorations de Noël ! Le marché de Noël se termine ce dimanche 5 décembre à Dijon (Côte-d'Or). Les cabanes fermeront à 20 heures et les espaces aménagés place Darcy, rue de la Liberté, place de la République et devant la mairie seront progressivement désinstallés. C'est la fin de cinq semaines de vin chaud, de saucissons, et d'achats de cadeaux. Et ils n'ont pas été gros cette année selon les commerçants.

La grève contre la réforme des retraites a-t-elle plombé les affaires ?

"J'ai vendu moitié moins que l'année dernière. Il y a eu une grosse baisse. On en parle entre commerçants, et c'est à peu près pareil pour tout le monde !", raconte cette créatrice de bijoux dijonnaise. Des explications ? "On peut espérer qu'il s'agit d'une prise de conscience de moins consommer, d'être plus raisonnable dans ses achats. Mais dans ce cas-là, j'aurai du tirer mon épingle du jeu puisque je propose du local et de l'artisanal, et cela n'a pas été le cas. Est-ce que la grève, les questions liées au pouvoir d'achat, l'incertitude quant à l'avenir peuvent expliquer cette baisse ? Je ne sais pas", poursuit cette artisane qui a temporairement installée sa boutique sous un chalet en bois de la place Darcy. 

À côté, sa voisine qui vend des confitures, dresse le même bilan, "calme". "Les problèmes sociaux influent sur l'ambiance", analyse cette commerçante du Beaujolais, "pas rancunière" puisqu'elle promet malgré tout de revenir l'an prochain dans "la belle ville de Dijon". Pour une autre voisine, le bilan n'est pas si mauvais, même si elle a trouvé les clients changés : "Ils prenaient plus de temps à se décider, mais une fois qu'ils étaient décidés, c'était sûr !"

Pire que pendant le mouvement des "gilets jaunes" ?

Et si les affaires n'ont pas été très bonnes pour ces commerçants du marché de Noël, les magasins du centre-ville ne semblent pas en reste. Selon Denis Favier, président de l'association "Shop in Dijon", les situations sont "assez disparates", même si "le constat n'est pas très bon depuis les grèves et manifestations du 5 décembre". "Les gens ont assimilés cela aux manifestations des gilets jaunes (l'an dernier), ils ne viennent plus en centre-ville et ont changé leurs habitudes", explique cette antiquaire.  

"Les samedis étant très animés pendant les fêtes, en centre-ville, cela attire du monde, on y a cru. Malheureusement, beaucoup de commerces n'ont pas atteint les chiffres de 2017. Certains commerçants n'ont même pas atteint ceux de décembre 2018 (lors du mouvement des gilets jaunes)", se désole Denis Favier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu