Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Fin du masque à l'extérieur, retour de la bise : le recul des gestes barrière en Provence

-
Par , France Bleu Provence

Les signes d'un relâchement des gestes barrière en Provence se multiplient depuis le début du déconfinement. Des communes autorisent le non port du masque et on se remet à faire la bise entre amis et collègues.

Les adolescents ont souvent continué à se faire la bise pendant la crise
Les adolescents ont souvent continué à se faire la bise pendant la crise © Radio France - David Aussillou

Depuis plusieurs semaines en Provence, les gestes barrière semblent être moins respectés. Ce mardi, près de Salon de Provence, le maire de Cornillon Confoux signe un arrêté municipal qui permet de circuler dans la commune sans porter le masque. "Ça suffit, dit Daniel Gagnon. Je n'ai aucun cas positif parmi mes 1.300 habitants. Il faut redonner la liberté aux gens. Mais je maintiens l'obligation de porter le masque près des écoles".

Avec ou sans masque, certains ont décidé de refaire la bise à leurs amis et à leurs collègues de travail. "Oui j'embrasse le matin ceux qui travaillent avec moi, reconnait Benjamin à la table d'une terrasse dans le quartier de l'Estaque à Marseille. Mais je ne fais pas la bise à mes voisins. Seulement à ceux que je côtoie tous les jours. "

Les gens du sud plus tactiles... même après la crise

La bise à Marseille reste donc une habitude bien ancrée dans les mentalités. "Les régions du sud sont en général un peu plus tactiles que les autres, explique Mathieu Avanzi, maître de conférence à l'Université de la Sorbonne à Paris, et auteur d'une étude sur la pratique de la bise selon les régions. Je pense donc que les choses vont revenir telles qu'elles étaient avant la crise. À moins qu'on ait une nouvelle histoire qui nous tombe dessus".

Avec 90 cas pour 100.000 habitants, le taux d'incidence dans les Bouches-du-Rhône reste nettement au dessus du seuil d'alerte. 81 personnes sont encore soignées pour le Covid dans les hôpitaux de Marseille, dont 36 en réanimation.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess