Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Fin du volley professionnel à Orange

jeudi 14 juin 2018 à 6:17 Par Philippe Paupert, France Bleu Vaucluse

Le club de volley ball d'Orange évoluera en Nationale 2 la saison prochaine. L'ASON est contraint de fermer sa section professionnelle car la mairie réduit sa subvention. Le club doit aussi apurer une dette de 180.000 euros auprès des caisses de retraite et des créanciers du tournoi Yéti Cup.

L'ASON jouera en Nationale 2 la saison prochaine
L'ASON jouera en Nationale 2 la saison prochaine - ASON

Orange, France

Le club de volley d'Orange ne jouera plus en Ligue B la saison prochaine. Le club ferme sa section professionnelle et repart en championnat amateur, en Nationale 2. Le club est contraint de descendre car il n'a plus les moyens de se maintenir financièrement. La dette cumulée atteint 180.000 euros auprès des caisses de retraite et des créanciers de la Yéti Cup, un tournoi de volley mal organisé à Orange l'année dernière.

Nationale 2 mais espoir de revenir en Ligue B

La mairie d'Orange réduit sa subvention et contraint le président de l'ASON à engager l'équipe réserve pour entamer le championnat de Nationale 2.  Le président de l'ASON, Luigino Cortese,  confirme que "la mairie exprime la volonté de ne plus avoir d'équipe pro donc nous repartons en division inférieure en amateur en Nationale 2. Nous avons l'espoir que l'ASON retrouve le niveau professionnel"

Le président de l'ASON souligne que l'ASON a toujours "une mission sociale au coeur de Fourchevielle. Nous avons écrit de belles lignes avec la coupe de France remportée à Coubertin. Je suis toujours convaincu que nous étions capable de redresser le club en se maintenant en Ligue B. C'est frustrant." 

Luigino Cortese regrette les errements financiers passés : "nous avons accumulé - je dis nous mais ce sont mes prédécesseurs et le trou de la Yéti Club qui ont motivé la mairie. Ils nous réduisent la subvention de 450 à 250 000 euros. On va en en profiter pour asseoir la structure amateur et nous mettre en capacité de monter si la mairie partage le projet".