Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Finances publiques : les syndicats appellent à manifester à Privas contre les suppressions de postes

jeudi 3 mai 2018 à 3:35 Par Camille André, France Bleu Drôme Ardèche

Quatre syndicats (Solidaires, CGT, FO et CFDT) appellent à une journée morte dans la fonction publique, partout en France ce jeudi. Ils protestent contre les suppressions d'emplois. En Ardèche les agents ont rendez-vous devant le centre des finances publiques des Mines à Privas.

Des agents doivent se mobiliser à 10h30 devant le centre des finances publiques des mines de Privas. (image d'illustration)
Des agents doivent se mobiliser à 10h30 devant le centre des finances publiques des mines de Privas. (image d'illustration) © Maxppp - Jean-François OTTONELLO

Privas, France

De nombreux agents des finances publiques sont en grève ce jeudi 3 mai. L'intersyndicale Solidaires, CGT, FO et CFDT a appelé à une journée morte dans toute la France. En Ardèche par exemple, les agents doivent se rassembler à 10h30 devant le centre des finances publiques des Mines, à Privas. Ils vont distribuer des tracts pour sensibiliser la population. Ils estiment subir de plein fouet les suppressions d'emplois dans la fonction publique. 

Plus de 35 000 postes supprimés en 15 ans

D'après le calcul des syndicats, 35 000 postes ont été supprimés dans les finances publiques en France depuis 15 ans. "En Ardèche, chaque année, on a entre 10 et 15 suppressions d'emplois", estime Julien Petit, secrétaire départemental de la CGT finances publiques Ardèche. En janvier dernier le gouvernement a annoncé vouloir supprimer 50 000 emplois supplémentaires dans la Fonction Publique de l’État d'ici quatre ans. 18 000 de ces suppressions concernent les finances publiques. "Ça veut dire que l'an prochain, en Ardèche, on subira deux fois plus de suppressions que ce qu'on a connu jusqu'à présent", prédit Julien Petit. 

De nombreuses trésoreries ardéchoises seraient menacées

Les syndicats dénoncent également la privatisation et le transfert de certaines missions, envisagées par le gouvernement, qui pourraient engendrer la fermeture des petites trésoreries ardéchoises. "Nous en avons déjà perdu 7 ou 8, ce n'est pas anodin" analyse Bruno Kerambrun, le représentant FO finances publiques dans le département. Les syndicats indiquent que les centres des impôts situés à Saint-Félicien, Lamastre, les Vans, Villeneuve de Berg, ou encore Bourg Saint-Andéol sont maintenant menacés