Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Finistère : difficile de trouver un repreneur pour la boulangerie de Guengat

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Les commerces dans les petites communes du Finistère ont parfois du mal à trouver des repreneurs, alors ils ferment. A Guengat, près de Quimper, c'est désormais la boulangerie qui est menacée de disparaître.

 "Cathy" a créé la boulangerie avec son ami "Philco" il y a six ans.
"Cathy" a créé la boulangerie avec son ami "Philco" il y a six ans. © Radio France -

Guengat, France

La petite commune finistérienne de 1 750 habitants de Guengat a bien changé en 50 ans. L'église du centre bourg est toujours présente mais les commerces autour ont tous fermés un par un. D'abord la boucherie, puis l'épicerie et, il y a deux ans, la pharmacie. 

Ici, la boulangerie de "Cathy et Philco" est l'un des derniers lieux de rencontre pour les riverains. Les deux amis se sont installés il y a six ans, juste à côté du bar tabac. Mais le boulanger surnommé "Philco" a des problèmes de santé. Ils n'ont pas d'autres choix que de revendre le fond de commerce.

"Ici tout le monde se tutoie"

Il y a six ans, Cathy et Philco se sont pourtant lancés dans l'aventure les yeux fermés. L'une est gérante d'un magasin, l'autre est boulanger de formation. Guengat, la commune où ils vivent depuis des années, a justement besoin d'une nouvelle boulangerie. La dernière a fermé, les responsables sont partis à la retraite. 

"Cathy" et "Philco" sont amis de longue date - Radio France
"Cathy" et "Philco" sont amis de longue date © Radio France -

Très vite, la nouvelle petite boulangerie artisanale trouve sa clientèle. Mais six ans plus tard, "Philco" a de gros problèmes de santé. D'ici un an, il sera opéré à l'épaule et ne pourra plus reprendre le métier.

Un coup du pour les deux gérants qui avaient pris goût à leur nouvelle vie : "Ici tout le monde se tutoie, j'ai connu des jeunes tout bébé qui m'appellent 'Cathy', c'est très convivial."

Un repreneur à tout prix 

Cathy, qui gère la vente et les comptes de la boutique, ne se voit pas travailler avec un autre boulanger. Il faut donc trouver repreneur. Seulement, en six mois, ils n'ont reçu qu'une seule proposition, "mais la banque ne suivait pas."

Pourtant, Cathy a de solides arguments : "C'est un commerce qui marche très bien, dès la première année on a fait du bénéfice et les gens sont très accueillants à Guengat."

La boulangerie est l'un des derniers commerces de la commune avec le bar tabac. - Radio France
La boulangerie est l'un des derniers commerces de la commune avec le bar tabac. © Radio France -

Surtout, il est impensable pour les boulangers tout comme les riverains de voir l'un des derniers commerces de la commune disparaître : "C'est essentiel, c'est ici que les gens se rencontrent."

Des idées reçues

Selon Mari Pincivy, en charge de la transition de la chambre des métiers de l'artisanat du Finistère, les repreneurs ont parfois des idées reçues sur la ruralité : "Certains partent du principe qu'ils feront une meilleure affaire dans de plus grosses villes. Mais il y a plus de concurrence donc tout dépend de la demande, ce n'est pas toujours le choix le plus judicieux."

Quoiqu'il en soit, "Cathy" et "Philco" restent confiants. La mairie et les habitants les soutiennent dans leurs recherches et ils espèrent pouvoir trouver rapidement un jeune boulanger qui les relaiera.