Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Finistère : la Roche-Maurice a du mal à trouver un médecin

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Il est loin d'être un cas isolé dans le Nord-Finistère. Le village de la Roche-Maurice manque de médecins et beaucoup d'habitants sont obligés d'aller consulter ailleurs. Convaincue des atouts de la commune, la nouvelle municipalité ne ménage pas ses efforts pour tenter d'attirer des généralistes.

La mairie de Roche-Maurice se démène depuis plusieurs mois pour tenter d'attirer de nouveaux médecins.
La mairie de Roche-Maurice se démène depuis plusieurs mois pour tenter d'attirer de nouveaux médecins. © Radio France - Nicolas Olivier

Sur la voie express (RN12) entre Morlaix et Brest, plusieurs panneaux "cherche médecins" ont fleuri ces derniers mois. Malgré un essai en cours, Kersaint-Plabennec n'a pas encore trouvé la perle rare. A la Roche-Maurice, près de Landerneau, la situation commence même à devenir urgente : l'un des deux généralistes du bourg a cessé brutalement son activité en avril. L'autre praticienne étant à quelques années de la retraite, la municipalité multiplie les initiatives pour tenter d'assurer la continuité des soins sur la commune de 1.800 habitants.

Tout équipé, ce cabinet n'attend plus que son médecin résident.
Tout équipé, ce cabinet n'attend plus que son médecin résident. © Radio France - Nicolas Olivier

"Je vais chez le médecin à Sizun" (à 14 kilomètres), parce que même à Landerneau, c'est long pour avoir des rendez-vous" reconnaît une habitante. Sandrine Bydlon, la pharmacienne du village, est bien placée pour mesurer le problème : "j'ai des gens qui viennent me voir totalement paniqués parce qu'ils n'ont pas de solution. Je me retrouve à devoir appeler tous les médecins du secteur pour leur trouver au moins un rendez-vous. Les malades chroniques c'est encore pire, ils ont besoin d'un suivi régulier mais n'arrivent plus à trouver de médecin référent."

"L'offre de soins est en train de s'éloigner de l'usager, déplore Lenaïg Blandin, le maire élu en mars. Pourtant la commune ne manque pas d'atouts, avec sa maison médicale où travaillent déjà infirmiers, kinés, sage-femme ou psychologue. "Un médecin aujourd'hui a besoin d'avoir une patientèle, des locaux adaptés, une certaine sécurité et aussi tout un panel de professionnels autour de lui. Nous à la Roche-Maurice on a tout ça, tout est prêt pour accueillir un médecin." 

Le médecin de campagne, un modèle en voie de disparition

La mairie est même prête à envisager des aides à l'installation, comme une exonération de loyer les premiers mois. Mais à part deux médecins étrangers qui ont finalement renoncé, les candidats ne se bousculent pas. Le modèle du médecin de campagne à l'ancienne, disponible 24h sur 24, semble avoir vécu. Pour Benoît Chelveder, l'adjoint à l'action sociale, "les jeunes médecins souhaitent d'abord faire des remplacements, gérer leur temps comme ils veulent et travailler quand ils veulent. Je pense qu'ils appréhendent un peu de ne pas avoir de secrétaire, et préfèrent souvent travailler dans des grosses structures en ville."

Les élus de la Roche-Maurice doivent rencontrer prochainement le doyen de la fac de médecine de Brest pour plaider leur cause. Le maire reste optimiste : "il faut continuer à se mobiliser et on trouvera."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess