Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Flamanville : la Tour Jean-Jacques, entre histoire et légende

-
Par , France Bleu Cotentin

Une visite est organisée ce jeudi à Flamanville, près des Pieux. Une plongée dans l'histoire du château, de son parc et d'une tour énigmatique : la Tour Jean-Jacques.

La Tour Jean-Jacques est située juste en face de l'église de Flamanville
La Tour Jean-Jacques est située juste en face de l'église de Flamanville © Radio France - Pierre Coquelin

Flamanville, France

"ça fait 50 ans que j'habite la commune. Je ne me suis jamais posé la question !", "ça doit faire référence à un personnage connu, non ?". C'est un pavillon octogonal d'une quinzaine de mètres de haut, en plein cœur du bourg de Flamanville, en face de l'église. Une visite est organisée ce jeudi à partir de 17h15 pour découvrir les mystères du château, du parc et donc de cette Tour Jean-Jacques, qui daterait des années 1730. 

Le site dispose de plusieurs étages : une cave voûtée, une pièce assez spacieuse et lumineuse, et une terrasse en son sommet. On y accède par le biais d'un escalier assez étroit en colimaçon. La date de sa construction reste mystérieuse. S'agissait-il d'une tour de guet ? D'un bâtiment d'agrément ? En tous les cas, elle a failli accueillir un célèbre penseur français : Jean-Jacques Rousseau. 

Petite maison complète

Le philosophe et le dernier marquis flamanvillais de l'Ancien régime ont entretenu une relation épistolaire, une réelle amitié : le Manchois a notamment écrit les paroles d'une chanson, La Chanson nègre, mise en musique par Rousseau. Durant l'hiver 1776-1777, Jean-Jacques Rousseau souhaite s'éloigner de Paris. En mai 1778, âgé de 66 ans, il trouve refuge au nord de la capitale, à Ermenonville. Un mois plus tard, le jeune marquis de Flamanville, Marie-Bonaventure Le Conte de Nonant-Raray, 27 ans, lui envoie une lettre. Le marquis lui propose de venir dans le Cotentin. Il lui offre le choix entre deux possibilités. 

J'ai un désert véritable à vous offrir. Sur les bords de la mer j'ai, à deux lieues de Flamanville vis-à-vis Guernesey et Jersey, une petite terre dont la position est charmante. [...] Si cela peut vous convenir, vous êtes le maître quand vous voudrez 

Cette description s'apparente au manoir de Baubigny, propriété du marquis. Autre pied à terre proposé, la fameuse tour :

Je pourrais vous offrir encore au bout d'un de mes parcs à Flamanville un pavillon tout entier, formant une petite maison complète, du haut de laquelle on découvre aussi la mer

La tour dispose d'un pavillon très lumineux avec de grandes fenêtres - Radio France
La tour dispose d'un pavillon très lumineux avec de grandes fenêtres © Radio France - Pierre Coquelin

Au sommet, on découvre un panorama grandiose, des terres jusqu'aux îles anglo-normandes et au cap de La Hague. Propriétaire du château depuis 1986, la mairie a sécurisé la plate-forme de la tour avec des barrières pour permettre l'accès au public. L'édifice est ouvert au public l'après-midi depuis la mi-juillet.  

Il faut avoir des légendes, surtout pas les casser. Une fois de temps en temps, on peut aussi apporter des éléments concrets. Mais il faut aussi voir comment la légende a pu se construire - Patrick Fauchon, maire de Flamanville

En l'honneur de Rousseau ? 

Une invitation qui serait, petit à petit, à l'origine de l'appellation "légendaire" de la tour. Mais on ignore à quand elle remonte. Le maire montre une carte postale du début du XXe siècle où il est question de "la Tour Jean-Jacques". "Jean-Jacques, ça peut aussi bien remonter à la période de construction, où le marquis s'appelait Jean-Jacques Basan. C'est toujours l'imaginaire, tout ce qui est brodé, rapporté par les habitants", souligne Patrick Fauchon. 

La visite de ce jeudi sera réalisée par le maire de Flamanville, Patrick Fauchon - Radio France
La visite de ce jeudi sera réalisée par le maire de Flamanville, Patrick Fauchon © Radio France - Pierre Coquelin

Jean-Jacques Rousseau est mort en juillet 1778, sans avoir pu répondre à l'invitation du marquis manchois et sans avoir pu venir dans le Cotentin. La Tour a servi pour tirer les feux d'artifices avant la seconde guerre mondiale, puis de bureau d'information touristique dans les années 1990.

Choix de la station

France Bleu