Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : une start-up développe un foie gras cellulaire en laboratoire, les professionnels en colère

-
Par , France Bleu Gascogne

Gourmey, une start-up parisienne, a annoncé avoir développé un foie gras en laboratoire, fin juillet. Le foie gras cellulaire est produit à partir de cellules de canard cultivées en laboratoire. Dans les Landes, où le foie gras fait partie du patrimoine gastronomique local, la nouvelle ne passe pas.

Les professionnels du foie gras estiment que le foie gras cellulaire est une tromperie pour le consommateur (photo d'illustration)
Les professionnels du foie gras estiment que le foie gras cellulaire est une tromperie pour le consommateur (photo d'illustration) © Radio France - Emmanuel Claverie

Une start-up parisienne, baptisée Gourmey, a annoncé avoir mis au point un foie gras cellulaire, le 21 juillet. Le foie gras cellulaire est développé à partir de cellules de canard cultivées en laboratoire. Grâce à une levée de fonds de 10 millions de dollars, la start-up va installer un atelier de production de 1.000 mètres carrés à Paris pour en produire. 

Pour l'instant, la commercialisation de la viande de culture est interdite en France. Seul Singapour autorise la vente de nuggets de poulet produits en laboratoire par une société américaine. Gourmey espère toutefois obtenir l'autorisation de commercialiser son produit, notamment dans des pays asiatiques ou aux États-Unis. Dans les Landes, au pays du foie gras, la nouvelle ne passe pas.

Les professionnels du foie gras protestent

Les professionnels du foie gras estiment qu'il s'agit d'une tromperie pour le consommateur. "Aucun produit issu d'un laboratoire ne pourra remplacer ce qui est authentique, le véritable foie gras, assure Marie-Pierre Pe, directrice du Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog). Ça fait partie du patrimoine gastronomique et culturel français"

Elle souhaite que le consommateur soit libre de choisir. "Nous devons militer pour que les consommateurs soient éclairés, on ne doit pas leur mettre une étiquette qui porterait le nom de foie gras, alors qu'il s'agit en réalité d'un produit issu de laboratoire, insiste la directrice du Cifog. Ce produit ne correspond pas du tout à ce que nous avons tous dans notre imaginaire, c'est-à-dire un produit du terroir".

Bataille sur le nom du produit

L'interprofession du foie gras refuse que le produit de la start-up parisienne porte le nom de foie gras. "On ne doit pas appeler de la même façon le foie gras issu d'une méthode traditionnelle de production et un produit qui tente de l'imiter mais qui n'a rien à voir, précise Marie-Pierre Pe. Leur produit sort d'un laboratoire et est fait à partir de cellules artificielles, dont on ne connaît d'ailleurs pas le procédé précis. À ce jour, il est difficile de le qualifier"

Dans le département, la production de foie gras fait vivre de nombreux professionnels. "Nous avons 100.000 emplois directs et indirects derrière le foie gras, c'est ce qui fait la vitalité des régions productrices", poursuit la directrice du Cifog. Le Comité prévoit de se battre en matière d'étiquetage si le foie cellulaire devient commercialisable. "Ce produit ne devra pas s'appeler foie gras.", conclut Marie-Pierre Pe.  

Les Landes représentent le quart de la production nationale de foie gras.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess