Élections

Fontenilles, près de Toulouse, expérimente le dépouillement numérique

Par Magalie Lacombe, France Bleu Toulouse et France Bleu jeudi 20 avril 2017 à 7:25

Fontenilles expérimente une application pour dépouiller numériquement les bulletins de vote lors de l'élection présidentielle.
Fontenilles expérimente une application pour dépouiller numériquement les bulletins de vote lors de l'élection présidentielle. © Radio France - Magalie Lacombe

Le premier tour de l'élection présidentielle, dimanche, se prépare aussi dans les mairies, pour organiser les bureaux, répartir le matériel de vote, etc. Fontenilles, à l'Ouest de Toulouse, va expérimenter le dépouillement sur tablettes et sur ordinateurs.

Les candidats et leurs représentants ne sont pas les seuls à se préparer pour le premier tour de l'élection présidentielle. Les mairies peaufinent aussi leur dispositif (répartition du matériel de vote, recensement des scrutateurs volontaires pour le dépouillement ...) La commune de Fontenilles, à l'Ouest de Toulouse, s'apprête à expérimenter le dépouillement numérique.

Cinq scrutateurs issus du conseil municipal jeune vont participer au dépouillement électoral, avec leur tablette et leur ordinateur. - Radio France
Cinq scrutateurs issus du conseil municipal jeune vont participer au dépouillement électoral, avec leur tablette et leur ordinateur. © Radio France - Magalie Lacombe

A force de travailler dans le cadre des dépouillements, je vois que c'est très compliqué, c'est très bruyant. Ça se passe toujours avec un papier, un crayon, des bûchettes. C'est vraiment la méthode archaïque" - Philippe Nivert, premier adjoint au maire de Fontenilles

C'est Philippe Nivert, le premier adjoint au maire, qui a eu cette idée pour moderniser le dépouillement et le rendre plus efficace. Le principe est de dépouiller chaque bureau, d'envoyer les données vers une sorte de quartier général virtuel qui concentre toutes les données et les publier pour le plus grand nombre de personnes possible "en temps réel du dépouillement".

Philippe Nivert, premier adjoint au maire de Fontenilles, à l'origine de l'idée "qui permettrait d'afficher les informations pour le plus grand nombre de personnes possible"

Il ne s'agit là que d'une expérimentation. Le cadre légal reste le même avec un "scrutateur papier" par bureau qui sera simplement doublé d'un "scrutateur numérique".

L'expérimentation prolongée au moins jusqu'aux élections législatives

C'est Makina Corpus, déjà connue pour avoir réalisé les cartes de résultats lors des dernières élections municipales, qui a été chargée de développer cette application (le développement a été confié à un stagiaire). L'éditeur espère bien que cette application pourra, un jour, rejoindre le dispositif légal de dépouillement. Ce qui est sûr, c'est que Fontenilles compte bien prolonger l'expérimentation jusqu'aux élections législatives.

Clémentine, Julie et Paul seront les premiers scrutateurs numériques de Fontenilles, lors de cette élection présidentielle. - Radio France
Clémentine, Julie et Paul seront les premiers scrutateurs numériques de Fontenilles, lors de cette élection présidentielle. © Radio France - Magalie Lacombe

Et la commune en profite même pour faire entrer les membres de son conseil municipal Jeunes dans la vie civique. Les cinq scrutateurs numériques des 23 avril et 7 mai en sont issus, tous, bien sûr, convaincus de la pertinence de l'outil.

Le dépouillement numérique à Fontenilles en un clic (Reportage de Magalie Lacombe)