Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mondial 2018 de football

La France championne du monde : dans l'ancien club de Varane, les jeunes plus motivés que jamais

jeudi 13 septembre 2018 à 7:05 Par Valentine Joubin, France Bleu Nord et France Bleu

A l'AS Hellemmes, près de Lille, la Coupe du monde de football n'a pas fait exploser le nombre d'inscriptions. Mais, dans ce club où Raphaël Varane a débuté, les jeunes recrues sont bien plus motivées que les années précédentes.

A l'AS Hellemmes les inscriptions n'ont pas augmenté mais les recrues sont particulièrement concentrées.
A l'AS Hellemmes les inscriptions n'ont pas augmenté mais les recrues sont particulièrement concentrées. © Radio France - Valentine Joubin

Hellemmes, Lille, France

Deux  mois après la Coupe du monde en Russie, quelles sont les retombées pour les clubs de football amateurs ? A l'AS Hellemmes, près de Lille, où Raphaël Varane, le défenseur des Bleus, a fait ses débuts, les inscriptions n'ont pas explosé suite à la victoire. Ce qui a changé, selon les entraîneurs, c'est l'attitude des jeunes recrues.

Le "déclic Mbappé" mais pas Varane

"C'est seulement pour être fort comme Kylian Mbappé, Ronaldo et aussi Griezmann et Giroud". Voilà la "petite" ambition de Nacim, 6 ans, qui fait cette année son entrée à l'AS Hellemmes. Le défenseur Raphaël Varane a beau avoir grandi dans le club lillois, avoir marqué un but décisif face à l'Uruguay durant le Mondial, les petits footballeurs ne jurent que par les attaquants. Les parents parlent souvent de "déclic Mbappé" et d'"effet Coupe du monde".

Les parents décrivent souvent un "déclic Mbappé" ou un "effet Coupe du Monde" - Radio France
Les parents décrivent souvent un "déclic Mbappé" ou un "effet Coupe du Monde" © Radio France - Valentine Joubin

Des jeunes plus concentrés 

Cet engouement pour l’équipe de France de football ne s'est pas encore traduit par une hausse des inscriptions annonce pourtant René Berthouloux, vice président de l'AS Hellemmes. Les effectifs ne seront pas beaucoup plus importants que la saison passée, estime l'entraîneur, mais "On les sent beaucoup plus concentrés. Les enfants écoutent, essaient de faire, il n'y a vraiment aucun soucis".

l'AS Hellemmes veut recruter des filles

Les plus talentueux quitteront le club d'ici quatre ou cinq ans. "A dix, onze ans ils s'en vont parce qu'ils sont repérés par d'autres clubs, Wasquehal, Lambersart ou le LOSC", explique Jean-Marc Cousin, lui aussi vice-président de l'AS Hellemmes. Les formateurs aimeraient retenir certains bons éléments et surtout attirer plus de filles. Sur la quarantaine d'enfants présents chez les U6-U7, il n'y avait, pour le deuxième entraînement, qu'une seule petite fille.

L'AS Hellemmes voudrait recruter plus de filles comme Laura, 6 ans. - Radio France
L'AS Hellemmes voudrait recruter plus de filles comme Laura, 6 ans. © Radio France - Valentine Joubin