Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Football Leaks : Sabri Lamouchi, l'entraîneur du Stade Rennais, se dit "choqué" par le fichage ethnique

samedi 10 novembre 2018 à 15:31 Par Sarah Mansoura, France Bleu Armorique

Réagissant aux documents des "Football Leaks" dévoilés par Mediapart et Envoyé Spécial, Sabri Lamouchi, s’est dit "choqué" par les soupçons de fichage ethnique au PSG, à l'époque où Marc Westerloppe et Olivier Létang, respectivement salarié et président du Stade Rennais, étaient au club parisien.

Sabri Lamouchi, l'entraîneur du Stade Rennais Football Club.
Sabri Lamouchi, l'entraîneur du Stade Rennais Football Club. © Radio France - Sarah Mansoura

Rennes, France

Invité à réagir, ce samedi, en conférence de presse d'avant-match, l'entraîneur du Stade Rennais Sabri Lamouchi s'est dit profondément "choqué" par les révélations faites, cette semaine, par Mediapart et Envoyé Spécial. Elles font état de méthodes illégales de fichage ethnique des joueurs, selon leur origine supposée, au sein du club du Paris-Saint-Germain, entre 2012 et 2018. Une période durant laquelle l'actuel président du Stade Rennais, Olivier Létang, y était directeur sportif

Je sais dans quelle case je serais, en tant que joueur, ou en tant que coach.

"Ca ne me surprend pas, ça me choque. Le terme de 'surprendre' ne me paraît pas approprié. Choqué, oui. Parce que je sais dans quelle case je serais, en tant que joueur ou en tant que coach. Ca, ça me choque", a commenté l'entraîneur du Stade Rennais. "C'est choquant. Il ne doit pas exister ce genre de pratique, tout simplement", a-t-il insisté. "Mon fils a treize ans. Il rêve d'être footballeur. Forcément, il serait dans la catégorie" des joueurs potentiellement recalés en raison de leur origine, a imaginé Sabri Lamouchi, pour qui "ce n'est pas l'entraîneur du Stade Rennais qui parle, c'est le citoyen et le papa".

Marc Westerloppe "n'est pas dans mon vestiaire"

Interrogé sur ses contacts avec l'homme qui serait à l'origine de ce fichage au PSG, l'actuel salarié du club Marc Westerloppe, Sabri Lamouchi a rétorqué :"Marc Westerloppe ne travaille pas avec moi. Il n'est pas dans mon vestiaire. Il est dans mon club, mais dans mon club il n'y a pas ce genre de pratiques". 

Dans mon club, il n'y a pas ce genre de pratiques.

Sabri Lamouchi a également exprimé son ressenti sur d'éventuelles sanctions prises contre les responsables présumés du fichage. "Les sanctions doivent être prises par les personnes concernées. Ce n'est pas moi qui vais décider, en tant que citoyen, en tant qu'on, ou en tant que père de famille. Je suis juste entraîneur du Stade Rennais, je n'ai pas plus de revendications que cela.", a-t-il conclu.