Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Prélèvement à la source : forte affluence aux centres des impôts dans la Marne et les Ardennes

vendredi 4 janvier 2019 à 10:11 Par Sophie Constanzer et Victorien Willaume, France Bleu Champagne-Ardenne

Le Centre des impôts de Reims a accueilli 370 personnes en une seule matinée ce jeudi 3 décembre. Un afflux de contribuables dû à l'entrée en vigueur du prélèvement à la source, tandis que les directions des Finances publiques se veulent rassurantes.

370 personnes ont été reçues en une seule matinée au centre de Reims ce jeudi 3 janvier.
370 personnes ont été reçues en une seule matinée au centre de Reims ce jeudi 3 janvier. © Radio France - Sophie Constanzer

Reims, France

Dans la Marne, près de 700 personnes se sont rendus ce jeudi 3 décembre, tout au long de la journée, au Centre des finances publiques de Reims. A Chalons en Champagne, 80 personnes se sont rendues au centre des finances publiques : c'est beaucoup plus qu'un jour "normal" de janvier. Cet afflux est la conséquence de l'entrée en vigueur du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu, qui sera donc désormais directement prélevé sur la fiche de paie. 

Les questions des contribuables concernent essentiellement un changement de situation personnelle -mariage, pacs, naissance d'un enfant- ou un changement de revenus. "Changement par rapport à mon travail, je gagne beaucoup plus, sauf que mon employeur avait mon taux d'imposition à 0% : et j'ai dit c'est pas possible vu ce que je gagne, que je paye pas d'impôts...", explique Elia, venue au Centre des finances publiques de Reims ce jeudi. Cette contribuable relativise tout de même la "révolution" liée au prélèvement à la source : "qu'on paye chaque mois sur le compte bancaire, ou prélevé sur la fiche de paie, pour moi ça revient à la même chose"!'

Inquiétudes des syndicats pour faire face à l'afflux de contribuables

Un numéro vert a également été mis en place pour répondre aux contribuables (0 809 401 401), pris d'assaut dès le premier jour. Et cette forte affluence au téléphone comme au guichet, inquiète également les agents des centres des finances publiques. Sont-ils assez nombreux pour gérer l'afflux de contribuables ? Sont-ils assez formés ? Pas sûr selon Xavier Thiery représentant CFDT aux finances publiques en Champagne-Ardenne : "la majeur partie des agents ont eu une formation qui est en dessous de ce à quoi on aurait pu s'attendre, pour pouvoir répondre à toutes les questions"

120 agents formés au prélèvement à la source dans les Ardennes

Or les directions des finances publiques se veulent rassurantes dans la Marne, mais aussi dans les Ardennes. "C'est toujours difficile de dire par avance si c'est suffisant mais l'administration fiscale a l'habitude des grandes réformes", souligne Sylvie Hermant, directrice des Finances publiques dans les Ardennes. Elle précise que près de 120 agents ont été formés dans les Ardennes pour la réforme du prélèvement à la source.