Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Frédéric Forte, au delà des parquets

vendredi 5 janvier 2018 à 20:34 Par Thomas Larabi, France Bleu Limousin

Frédéric Forte, une grande gueule du sport discret sur son action associative. Il épousait de nombreuses causes à Limoges depuis de longues années. Et ce malgré son emploi du temps chargé de président du CSP.

Frédéric Forte donnait des causeries sur "le sport, un médicament" contre l'obésité.
Frédéric Forte donnait des causeries sur "le sport, un médicament" contre l'obésité. - Maxime Sodji

Limoges, France

On connaissait son rayonnement sportif, mais Frédéric Forte était plus discret sur son action associative. Via le CSP ou à titre personnel, le président était investi dans de nombreuses causes. Dans plusieurs centres de loisirs, auprès de l'institut du cerveau et de la moelle épinière ou encore de la ligue contre le cancer. 

Et malgré son emploi du temps chargé, son investissement est salué par tous, notamment à La Maison du Sourire, dont il était parrain. Un établissement qui accueille les familles d'enfants malades hospitalisés à Limoges. La directrice Edwige Cousty est encore admirative de l'engagement de celui qu'elle appelait Fred :  "Il  avait un petit mot pour tous, il se souvenait de chacun la fois suivante, et il prenait des nouvelles régulièrement des enfants malades".  

Cela faisait six mois qu'elle n'avait pas vu son fils sourire. C'était grâce à Fred"

Le président offrait souvent des places pour le basket aux enfants. Il leur faisait visiter le vestiaire, rencontrer les joueurs, et même parfois donner le coup d'envoi, comme le raconte Edwige Cousty : " On a donné le coup d'envoi avec un enfant sur le parquet. Quand je l'ai ramené en tribunes à sa maman, elle m'a dit que cela faisait six mois qu'elle n'avait pas vu son fils sourire. C'était grâce à Fred ". 

Un short du CSP offert par Fred Forte à la Maison du Sourire - Radio France
Un short du CSP offert par Fred Forte à la Maison du Sourire © Radio France - Thomas Larabi

Depuis trois ans le président du CSP accompagnait également un plan de lutte contre l'obésité avec le docteur Sodji de la clinique François Chénieux.  Le projet s'appellera désormais "Frédéric Forte". Un nom qui résonnera encore longtemps dans Limoges, bien au delà des parquets.