Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Forte mobilisation lors de la marche blanche pour l'hôpital de Vierzon

-
Par , France Bleu Berry

2.000 personnes ont défilé samedi matin dans les rues de Vierzon à l'appel de l'intersyndicale de l'hôpital. En grève depuis le début de la semaine, le personnel réclame le maintien de tous les services ainsi que l'effacement de la dette de l'établissement.

En tête du cortège, des salariés de l'hôpital
En tête du cortège, des salariés de l'hôpital © Radio France - Sarah Tuchscherer

Vierzon, France

« La santé n’est pas une marchandise, l’hôpital n’est pas une entreprise », ce slogan, repris à plusieurs reprises lors de cette marche blanche pour l'hôpital de Vierzon, résume les revendications de l'intersyndicale, en grève depuis le début de la semaine. Elle demande le maintien de tous les services (y compris la maternité, menacée), l'effacement de la dette (qui s'élève à 20 millions d'euros), l'annulation des 25 suppressions de postes prévues et la modernisation du bloc opératoire. 

Les habitants de Vierzon ont répondu, nombreux, à l'appel de l'intersyndicale - Radio France
Les habitants de Vierzon ont répondu, nombreux, à l'appel de l'intersyndicale © Radio France - Sarah Tuchscherer
La foule a parcouru les rues de la ville en direction de l'hôpital - Radio France
La foule a parcouru les rues de la ville en direction de l'hôpital © Radio France - Sarah Tuchscherer

Le cortège a quitté en fin de matinée le forum république pour rejoindre l'hôpital vers midi. 2.000 personnes y ont participé : de jeunes parents accompagnés de leurs enfants, des retraités, des soignants en blouse blanche et des élus ceints de leur écharpe tricolore. Parmi eux, Rached Aït-Slimane, adjoint de la commune voisine de Méry-sur-Cher : « On est tous là derrière notre hôpital pour défendre les 50.000 habitants de ce bassin de vie qui ont besoin de santé publique. On ne peut pas faire du commerce avec la santé publique ». Aumônier catholique de l'hôpital, Christelle a défilé pour « dire non. On veut avoir un droit de regard sur ce qui se passe et que les décisions ne viennent pas que d’en haut, qu’elles prennent en compte les besoins du terrain ». 

Pour le respect de l'égalité républicaine

Le maire de Vierzon, Nicolas Sansu, a réclamé au micro que l'égalité républicain soit respectée : « Nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone. Un bassin sanitaire de près de 60.000 habitants a le droit, le devoir d’avoir une maternité. Quelle mouche pique donc celles et ceux qui croient que la santé publique doit être rentable ? » 

Le maire de la ville, Nicolas Sansu, a pris la parole devant les manifestants - Radio France
Le maire de la ville, Nicolas Sansu, a pris la parole devant les manifestants © Radio France - Sarah Tuchscherer

Renforcée par le succès de cette marche, l'intersyndicale poursuivra son mouvement la semaine prochaine. Elle prévoit notamment la mise en place d'un barrage filtrant devant l'hôpital lundi et une visite « de courtoisie » au siège de l'ARS à Orléans vendredi

Choix de la station

France Bleu