Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Forte mobilisation pour les urgences de Valognes

dimanche 23 août 2015 à 9:52 - Mis à jour le dimanche 23 août 2015 à 11:30 Par Marion Aquilina, France Bleu Cotentin

Entre 2000 et 3000 personnes étaient dans la rue samedi pour dénoncer la fermeture des urgences de Valognes. Le service est fermé depuis le 6 août, faute de médecins, mais la colère des élus et des habitants est toujours là.

Entre 2000 et 3000 personnes ont défilé dans les rues de Valognes hier pour dire non à la fermeture des urgences.
Entre 2000 et 3000 personnes ont défilé dans les rues de Valognes hier pour dire non à la fermeture des urgences. © Radio France - Pierre Coquelin

Dans le Nord Cotentin, c'était une marée humaine dans les rues de Valognes samedi pour défendre les urgences. Le service est fermé depuis le 6 août parce qu'il n'y a pas assez de médecins. La mobilisation ne faiblit pas .

Entre 2000 et 3000 personnes ont manifesté

Des habitants de Valognes et des environs étaient dans le cortège samedi pour demander la réouverture du service des urgences. "Il faut bien bouger parce que là ça devient critique ", "C'est l'écœurement total, c'est inacceptable de fermer nos urgences comme ça et de ne plus pouvoir se faire soigner ." La population a peur que tout l'hôpital ferme.

Pancarte des manifestants samedi à Valognes pour dénoncer la fermeture des urgences - Radio France
Pancarte des manifestants samedi à Valognes pour dénoncer la fermeture des urgences © Radio France - Pierre Coquelin

Le député Stéphane Travert affirme que personne ne veut fermer progressivement l'hôpital : "La ministre de la santé nous l'a assuré,  il n'y a pas de démantèlement morceau par morceau " L'association de défense de l'hôpital n'est pas convaincue.

Une pétition circule avec déjà plus de 10 000 signatures . L'objectif pour l'association de défense de l'hôpital est d'atteindre la barre des 20 000. La pétition sera remise à l'Agence Régionale de Santé le 11 septembre prochain.

Le député Stéphane Travert à la manifestation contre la fermeture des urgences à Valognes

 

À LIRE AUSSI :

La fermeture des urgences de Valognes, un scandale pour les habitants.La réouverture du SMUR de Valognes, le service mobile d'urgence et de réaimation.