Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Fougères : le dernier cabinet de dermatologie va fermer en décembre

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Fougères n'aura bientôt plus de dermatologue ! Le docteur Dominique Mazéas part à la retraite à la fin du mois de décembre, et elle n'a trouvé aucun candidat pour reprendre son cabinet.

Le docteur Dominique Mazéas, dermatologue, et Isabelle Georges, secrétaire et assistante du cabinet
Le docteur Dominique Mazéas, dermatologue, et Isabelle Georges, secrétaire et assistante du cabinet © Radio France - Céline Guétaz

Fougères, France

A 67 ans, et après 35 ans de carrière à Fougères, Dominique Mazéas a déjà repoussé de trois ans son départ à la retraite en espérant trouver une solution, mais aujourd'hui, elle ne peut plus continuer. "Je me sens fatiguée aujourd'hui, et un peu démobilisée de ne pas avoir de successeur. Je ne pars pas le coeur léger" explique la dermatologue. Elle laisse donc avec regrets son cabinet, très bien équipé, avec une salle d'opération. Le cabinet est situé dans un immeuble qui abrite d'autres spécialistes, avec lesquels le docteur Mazéas a noué des liens. Pour tenter de trouver un successeur, Dominique Mazéas a sollicité des confrères à Rennes, elle a également posté des annonces un peu partout et dans le quotidien du médecin, diffusé nationalement. 

"Seuls quelques confrères veulent me racheter mon matériel. C'est un peu comme si on désossait le cadavre !"

A ces annonces, le docteur Mazéas n'a reçu aucune demande, "zéro, rien du tout. J'ai seulement eu des appels pour acheter mon matériel. C'est un peu comme si on voulait désosser le cadavre". La dermatologue s'inquiète aussi pour ses patients. Elle tente de les aiguiller vers d'autres dermatologues, de Rennes, Vitré, et même en Mayenne, mais elle essuie de nombreux refus "à ceux qui sont atteints d'une pathologie lourde, type cancer, je leur conseil d'arguer de leur maladie pour obtenir un premier rendez-vous" ajoute le médecin. Dominique Mazéas va devoir aussi licencier, Isabelle Georges, sa secrétaire et assistante, en poste depuis 25 ans. "Je cherche toujours un autre emploi" explique la secrétaire, qui espère trouver un poste à Avranches, dans la Manche. En attendant, elle assure encore l'accueil des patients fougerais jusqu'au 20 décembre, et rappelle d'ailleurs "que les patients doivent venir chercher leur dossier avant la fermeture effective du cabinet". 

La seule solution serait que le centre hospitalier de Fougères prenne le relai"

Pour le docteur Mazéas, le seul espoir pour qu'il y ait toujours des consultations de dermatologie "c'est que le centre hospitalier prenne le relai". La direction de l'hôpital explique qu'elle "tente en effet de trouver des solutions avec d'autres acteurs de la santé, pour proposer des consultations de dermatologie à l'hôpital, ce qui n'existe pas pour le moment" Plusieurs pistes sont à l'étude avec l'Agence Régionale de Santé, notamment pour un poste en temps partagé avec le CHU de Rennes, ou encore des consultations en télémédecine, mais pour l'heure, ce ne sont que des hypothèses non financées.

Le docteur Mazéas regrette de laisser ainsi ses patients sans solution

Reportage au cabinet du docteur Mazéas

Dominique Mazeas a déjà reporté ce départ à la retraite -

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu