Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fougères : pendant une journée, ils offrent des coupes de cheveux aux plus démunis

-
Par , France Bleu Armorique

Ce dimanche 21 février, le personnel du "Nerko" à Fougères a organisé une journée de solidarité avec les plus démunis. En plus de proposer une collecte de denrées alimentaires et de jeux pour enfants, des coupes gratuites étaient proposées.

Les coiffeurs du salon Nerko ont offert des coupes à tous les clients ce dimanche.
Les coiffeurs du salon Nerko ont offert des coupes à tous les clients ce dimanche. © Radio France - Benjamin Fontaine

Unique en son genre, le "Nerko" (corner en verlan) a ouvert ses portes au mois de juin dernier, avenue François Mitterrand, à Fougères. Ce lieu de rencontres créé par Loreina Bruno, Ivy Boniface et Islam Isaev, trois jeunes âgés de 20 à 21 ans, est une première dans la ville. Il abrite un salon de coiffure, des espaces de jeux vidéo et un bar sans alcool.

Des dons pour les associations caritatives

Ce dimanche 21 février, le "Nerko" a exceptionnellement ouvert ses portes pour une journée de solidarité. Pendant six heures, l'équipe s'est mobilisée pour récolter des dons (aliments, jouets) pour les Restos du Cœur et le Secours Populaire. La vente de quelques gâteaux a aussi permis de collecter un peu d'argent.

"Au moins la moitié de l'équipe est déjà allée aux Restos du Coeur et ça nous tenait à cœur de pouvoir aider les autres maintenant que nous avons un travail et une entreprise," explique Loreina. L'équipe de salariés a tout de suite répondu à l'appel des trois gérants. "Je suis très content de pouvoir donner un peu de mon temps pour aider ceux qui en ont besoin et c'est un vrai moment de partage aussi," confie Mohammed, l'un des six coiffeurs.

Des économies pour les moins fortunés

Emmanuel a 22 ans. Il est venu du Sud-Manche avec sa petite amie pour se faire coiffer. Le jeune homme a opté pour un dégradé à blanc et sa barbe a été égalisée. Une économie d'une quarantaine d'euros. "Financièrement ce n'est pas toujours évident d'aller chez le coiffeur. D'habitude c'est ma copine qui me coiffe. C'est un bon plan et ça permet de faire connaître leur entreprise, en plus ils travaillent bien." 

Marie, la soixantaine a la tête dans le bac à shampoing. Elle ne va pas souvent chez le coiffeur et ce qu'elle recherche c'est un peu de bien-être. "Parce qu'en ce moment on en manque beaucoup et je ne peux pas me permettre de petits extras," confie la sexagénaire. Dans le salon, une esthéticienne propose aussi des soins gratuits.

Pour les trois gérants, cette opération est aussi un moyen de se faire connaitre. Un coup de pouce bienvenu face aux difficultés que leur toute jeune entreprise doit traverser en cette période de pandémie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess