Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Je m'endette et je n'ai plus les moyens de licencier mon employé" confie un fournisseur de cafés à Avignon

-
Par , France Bleu Vaucluse

Un grossiste en boissons de Monteux s'apprête à brader son stock de boissons, faute de clients depuis que les bars et restaurants sont fermés. Un torréfacteur d'Avignon à court de trésorerie pourrait bientôt liquider une société centenaire.

La brasserie de Monteux redoute de brader son stock si les bars et restaurants rouvrent après la date de péremption des boissons
La brasserie de Monteux redoute de brader son stock si les bars et restaurants rouvrent après la date de péremption des boissons - Brasserie de Monteux

Les grossistes pour les bars et les restaurants sont en grande difficulté. La vente à emporter est très loin de suffire à écouler les stocks qui s'accumulent dans les entrepôts. Le secteur a négocié un accord de chômage partiel de longue durée mais près de 100.000 emplois seraient menacés dans ces entreprises fragilisées par la crise sanitaire.

En Vaucluse, un distributeur de boissons s'apprête à brader un stock de 200.000 euros de sodas chez un déstockeur. Un torréfacteur d'Avignon envisage de liquider une entreprise centenaire car depuis la fermeture des cafés et restaurants, il n'a même plus les moyens de licencier son salarié.

Plus assez de trésorerie pour verser les indemnités de licenciement

À Avignon, avant la fermeture, Christian Fuento torréfiait une tonne et demi de café pour les bars et les restaurants chaque mois. Désormais il songe à la liquidation des cafés Enry. Il n'a plus les moyens de maintenir cette entreprise créée il y a plus d'un siècle (1905) : "Sur 80 clients, il m'en reste six donc mon entreprise est à la rue ! Les clients ne m'ont pas payé les dernières factures de café car ils n'ont pas de revenus puisqu'ils sont fermés. Il me reste quelques boulangeries qui travaillent encore un peu, mais ça ne représente rien." 

"Aujourd'hui je m'endette et je m'enlise, poursuit-il. Je ne peux pas continuer comme ça. J'ai un employé mais je n'ai même plus les moyens de le licencier. Je n'ai plus aucune trésorerie, je n'ai plus d'argent, je n'ai plus aucune rentrée : comment je fais pour payer les indemnités de licenciement, les congés payés ? Honnêtement, je ne vois pas comment je peux m'en sortir. S'il faut liquider l'entreprise, on liquidera."

Reprendre avant la date de péremption du stock de boissons

À la brasserie de Monteux, quasiment plus aucune livraison. Le directeur Alain Reynaud surveille les étiquettes dans son entrepôt : "On doit avoir 200.000 euros de stock. Les stocks sont payés mais on va atteindre les dates de péremption. On va devoir tout apporter à un déstockeur qui va nous payer une misère. Il faudra commander un nouveau stock pour commencer une saison. Il n'y a que l'alcool qu'on va pouvoir récupérer car il n'y a pas de date de péremption".

Quelle date de réouverture des bars pour livrer à nouveau ?

150 clients d'habitude avec trois chauffeurs pour livrer les boissons des bars et restaurants. L'entreprise touche 10.000 euros d'aide mais Alain Reynaud a fait ses calculs : "Ça ne couvre pas tout. On fait comme on peut, on a de la trésorerie heureusement. Quand ça va rouvrir, il va y avoir du monde dans les bars. Ça va faire comme en juillet dernier, les gens vont se lâcher... Je ne m'inquiète pas, mais la question, c'est la date : quand les bars et les restaurants vont-il rouvrir ?"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess