Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

France Bleu Occitanie aux Monts d'Olmes : les proches de Perrine Laffont nous parlent d'elle

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Occitanie

France Bleu Occitanie est à Montferrier (Ariège) ce mardi matin, dans le village de Perrine Laffont notre championne de ski de bosses, une nouvelle fois sacrée aux Mondiaux au Kazakhstan lundi. Dans la station des Monts d'Olmes voisine aussi où Perrine a tout appris et revient régulièrement.

Perrine Laffont aux Monts d'Olmes à son retour de Corée du Sud après son titre olympique il y a trois ans.
Perrine Laffont aux Monts d'Olmes à son retour de Corée du Sud après son titre olympique il y a trois ans. © Maxppp - Florent Raoul

France Bleu Occitanie est ce mardi matin à Montferrier et aux Monts d'Olmes, le fief de Perrine Laffont aux côtés de ceux qui la connaissent le plus. L'Ariégeoise de 22 ans déjà championne olympique, double championne du monde de ski de bosses en parallèle, a décroché ce lundi le seul titre qui manquait à son palmarès de géant, l'or mondial en individuel (single).

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Le rayonnement qu'elle fait rejaillir sur notre territoire"

Montferrier, 500 habitants, le bastion des Laffont, le pays d'Olmes, près du château de Montségur, autre fierté des Ariégeois. Le maire et son premier adjoint portent le même nom que Perrine, sans avoir de lien de parenté. Perrine, c'est l'enfant du pays, la fille prodigue qu'on acclame quand elle revient.

"On avait sorti la banderole sur le fronton de la mairie en 2018, quand le rêve a commencé", se souvient Frédéric Laffont, euphorique. Perrine venait de remporter le titre olympique aux Jeux Olympiques en Corée du Sud. Elle n'avait pas encore 20 ans. Ce mardi matin, Didier Laffont l'adjoint ressort la banderole de trois mètres par cinq.

"Chaque fois qu'on voit Perrine à la télé, c'est Montferrier, les Monts d'Olmes, l'Ariège entière qui sont représentés dans le monde entier. "

Perrine Laffont n'a jamais oublié d'où elle venait. Très accessible nous disent tous ceux qui la côtoient, elle rentre très souvent à la maison, discrètement en famille, ou triomphalement après chacun de ses titres. "On va marquer le coup cette année encore, d'une façon ou d'une autre", espère l'élu forcément déçu du contexte sanitaire.

Frédéric Laffont, le maire de Montferrier.
Frédéric Laffont, le maire de Montferrier. © Radio France - Jeanne-Marie Marco

Populariser la discipline

L'Ariégeoise réussit l'exploit de populariser, trente ans après Edgar Grospiron, une discipline méconnue du grand public. Jérôme Tène connait bien Perrine lui aussi. Il est le président du bosses club des Monts d'Olmes.

"Le ski de Perrine, c'est un ski avec un jeu d'absorption des jambes énorme, le haut du buste ne bouge pas. Un ski parallèle dont on ne voit jamais le dessous des spatules", résume le technicien. "Le ski de bosses, c'est un  jeu de jambes, on ne se casse pas les genoux".

"Les résultats de Perrine, c'est d'abord beaucoup de travail. Des compétitions dès ses 15 ans, des nuits dans la voiture, des devoirs dans la voiture, etc."

Jérôme Tène, président du club de ski de bosses des Motns d'Olmes.
Jérôme Tène, président du club de ski de bosses des Motns d'Olmes. © Radio France - Jeanne-Marie Marco

La jeune femme accorde souvent du temps aux enfants de la station quand elle revient, comme l'an dernier où elle leur a donné un entraînement privé. "Un souvenir mémorable pour les enfants", se souvient Jérôme Tène qui rêve que la championne donne des cours aux Monts d'Olmes, plus tard.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Son plat préféré : les lasagnes

Les parents de Perrine, son oncle, sa tante habitent la vallée, ses grands-parents sont à Aigue-Vives notamment son grand-père, l'emblématique Dédé toujours très présent dans la station des Monts d'Olmes. Dominique Huillet, la mère de Perrine a tremblé parce qu'il y a deux ans, le titre en individuel avait échappé à sa fille il y a deux ans. "La boucle est bouclée", résume la maman très émue de voir Perrine pleurer sur le podium lundi.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Perrine c'est une travailleuse, elle est persévérante. Elle va jusqu'au bout, c'est une culture de l'engagement qu'on lui a inculquée", explique Dominique qui n'a pas encore pu joindre sa fille, très sollicitée médiatiquement.

"Sacrifices est un petit mot par rapport à tout ce qu'on a mis en place. Elle n'a pas eu de jeunesse comme les autres, les premières sorties, l'adolescence. Mais si c'était à refaire, elle referait deux fois plus."

Très famille, l'Ariégeoise s'est mise dans sa bulle depuis une semaine, tout juste quelques SMS échangés avec sa maman. Perrine reste au Kazakhstan jusqu'à ce dimanche 14 mars où elle recevra son quatrième globe de cristal, avant de rentrer à la maison. À Noël, chez elle, la championne est allée faire du ski de randonnée avec le haut-savoyard Ben Cavet, l'autre star de l'équipe de France de ski, lui faire découvrir ses Pyrénées.

DERNIERE MINUTE : ce mardi en fin de matinée, Perrine Laffont, championne du monde en titre, a été éliminée en quarts de finale du tournoi parallèle. Pas de doublé donc pour l'Ariégeoise au Kazakhstan. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess