Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

France-Suède en amical à Bordeaux : " Dommage de jouer un lundi soir" estime Gilles Eyquem

lundi 27 novembre 2017 à 10:07 Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde

Le sélectionneur des U20 chez les filles espère évidemment un stade Chaban Delmas plein ce soir pour encourager l'équipe de France même s'il déplore une date compliquée pour mobiliser le public. Il était l'invité de la matinale.

Gilles Eyquem dans le studio de France Bleu Gironde
Gilles Eyquem dans le studio de France Bleu Gironde © Radio France - Aurélie Bambuck

Bordeaux, France

Le bordelais sera ce soir au premier rang au stade Chaban Delmas pour encourager Corinne Diacre et les filles de l'équipe de France, lui qui est à la tête de l'antichambre de cette équipe puisqu'il est chargé des moins de 20 ans féminines. Il déplore toutefois cette date du lundi soir, "casée ici car ce ne sont que des filles" entend-il encore trop souvent.

Bordeaux candidate pour accueillir un pôle espoir Féminin

Le foot féminin ne prendra son envol selon le bordelais qu'à condition d'épauler de manière volontaire les clubs dans leur politique de recrutement. Il faut aussi continuer de promouvoir les pôles Espoir Féminin pour que ces filles accèdent au plus haut niveau. Il annonce que la ville de Bordeaux est d'ailleurs candidate.

Les larmes des filles me perturbent toujours

Le fait d'être un homme à la tête d'une équipe de filles est selon lui le signe que les mentalités ont évolué et que la mixité peu à peu commence à s'installer. Même si quelques différences subsistent sur le terrain et en dehors.. "Par exemple les larmes des filles qui coulent facilement", explique-t-il, "et ça, ça me touche toujours beaucoup".

France Suède à suivre ce soir au Stade Chaban Delmas à partir de 21h.