Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Franche-Comté: la réserve de la gendarmerie recrute

vendredi 12 octobre 2018 à 5:24 Par Christophe Mey, France Bleu Besançon

En Franche-Comté, la gendarmerie lance une nouvelle campagne de recrutement de réservistes. Ils sont actuellement 829 dans la région, civils tout au long de l'année, et gendarmes quelques jours par an.

La gendarmerie recrute des réservistes- Illustration
La gendarmerie recrute des réservistes- Illustration © Maxppp - Samuel Coulon

Besançon

La gendarmerie nationale en Franche-Comté lance une nouvelle campagne de recrutement pour compléter les effectifs de sa réserve opérationnelle. La Franche Comté compte actuellement 829 réservistes,  des volontaires qui portent l'uniforme quelques jours par an. Leur rôle: renforcer temporairement les unités de gendarmerie proches de leur domicile. Ils participent notamment à des patrouilles de surveillance, à la sécurité de manifestations sportives ou culturelles, ou peuvent intervenir sur des accidents ou des cambriolages par exemple.

Les réservistes sont pleinement gendarmes, mais à temps partiel, à côté de leur vie professionnelle ou familiale. 10 jours par an minimum, jusqu'à 3 jours par semaine pour les plus assidus. Certains événements mobilisent un volet important de réservistes, par exemple les Eurockéennes de Belfort, où en 2018 ils étaient environ 100 par jour.

Environ 70 candidats retenus

Pour se porter candidat, il faut avoir entre 17 et 40 ans, être motivé et en bonne forme physique, et passer des épreuves de sélection: un entretien avec des officiers et un test psychotechnique, destinés à vérifier notamment la stabilité émotionnelle et psychologique des candidats. Sur les 200 candidats attendus, environ 70 seront retenus pour suivre pendant 15 jours la préparation militaire gendarmerie.  

Les réservistes commencent ensuite leurs missions, en fonction de leurs disponibilités et sur la base du volontariat.  Ils sont rémunéré, de 56 euros net et non imposable par jour pour les débutants, jusqu'à 180 euros pour les plus anciens et les plus gradés. Si vous êtes intéressés  vous pouvez trouver des détails sur le site de la gendarmerie nationale ou vous renseigner à la brigade de gendarmerie la plus proche de chez vous.

Le témoignage d'Alice, une bisontine réserviste de la gendarmerie:

Alice, gendarme réserviste: "on se sent utile".