Société

Franche-Comté : le Secours populaire lance sa campagne de vacances

Par Olivia Chandioux, France Bleu Besançon dimanche 2 juillet 2017 à 19:52

550 Bourguignons et Franc-Comtois ont pu passer une journée à la Citadelle de Besançon.
550 Bourguignons et Franc-Comtois ont pu passer une journée à la Citadelle de Besançon. © Radio France - Olivia Chandioux

En France, un adulte sur deux et un enfant sur trois ne peuvent pas partir en vacances. Le Secours populaire vient donc de lancer sa campagne vacances comme chaque année. En Bourgogne Franche-Comté l'année dernière 4700 journées ont été proposés aux familles en difficulté.

Il y avait comme un air de vacances d'été à la citadelle de Besançon dimanche. Le Secours Populaire de Bourgogne Franche-Comté donnait le top départ de sa traditionnelle campagne de vacances. 4700 journées vacances ont été proposées l'année dernière en Bourgogne Franche-Comté, et au niveau national 185 840 personnes ont pu partir en vacances grâce à l'association.

Dimanche, ils étaient 550 Bourguignons et Franc-Comtois à découvrir gratuitement la Citadelle de Besançon. Un avant-goût de vacances pour Ilème et son frère Abdel. C'est la première fois de leur vie qu'ils visitaient un zoo, alors ils ne savaient pas où donner de la tête : "J'ai vu plein d'animaux, des tigres, des grenouilles, des crabes, des papillons. C'est super parce que nous on adore des animaux et on en avait jamais vu en vrai des comme ça !"

Ma fille est partie en Corse grâce au Secours populaire, c'était super pour elle." Magali

Magali est une habituée des vacances et des sorties avec le Secours Populaire. Sa fille de 17 ans est déjà partie en colo avec l'association : "Elle est partie en Corse il y a trois ans. C'était une expérience géniale pour elle. En plus c'était son baptême de l'air parce qu'elle n'avait jamais pris l'avion avant." Blandine Polonceau est secrétaire générale du Secours Populaire dans le Doubs. Pour elle pouvoir partir en vacances est aussi important que le droit au logement ou à l'alimentation : "Ne pas pouvoir se permettre de payer une licence sportive à ses enfants, ou bien les emmener au cinéma pendant l'été ou les inscrire au centre de loisirs, ça creuse énormément les inégalités entre les gens.

Chaque année en France, un adulte sur deux et un enfant sur trois ne peuvent pas partir en vacances

Quand on voit un gamin qui sourit parce qu'il voit la mer ou la montagne pour la première fois c'est incroyable. Ou alors quand les bénévoles reçoivent les cartes postales des familles qu'ils ont aidé à partir en vacances, je pense que c'est la meilleure récompense qu'on puisse avoir. Si on peut apporter du bonheur à ces familles c'est l'essentiel." Chaque année en France, un adulte sur deux et un enfant sur trois ne peuvent pas partir en vacances.