Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

François Grosdidier réclame avec 17 autres maires de droite l'extension des pouvoirs des policiers municipaux

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Lors d'un déplacement à Nice, samedi 25 juillet, le Premier ministre a annoncé l'extension des pouvoirs des policiers municipaux par expérimentation. Le maire de Metz réclame les mêmes mesures dans sa ville, dans une tribune du Journal du dimanche signée avec 17 autres maires de droite.

François Grosdidier devant l'hôtel de ville de Metz.
François Grosdidier devant l'hôtel de ville de Metz. © Maxppp - Arnaud BEINAT/

Dix-huit maires de droite, parmi lesquels Christian Estrosi, le maire de Nice, François Grosdidier, le maire de Metz, et les maires de Vesoul, Mulhouse, Reims, Limoges, ou La Baule, réclament dans une tribune au Journal du Dimanche l'extension des pouvoirs de leurs polices municipales, au lendemain d'une initiative en ce sens du gouvernement de Jean Castex. Le Premier ministre, en déplacement samedi à Nice, a annoncé plusieurs initiatives contre l'insécurité, et notamment l'expérimentation prochaine à Nice de l'extension des compétences de la police municipale.

Les maires veulent pouvoir fermer eux-mêmes des établissements

Les maires signataires demandent en particulier l'accès à différents fichiers de police, la possibilité de réaliser des contrôles d'identité, ou encore l'autorisation de fermer "les établissements posant des problèmes récurrents de tranquillité publique ou ne respectant pas les arrêtés municipaux".  "Depuis plusieurs années, nous nous battons pour que la sécurité, qui est d'abord de la compétence de l'Etat, soit assurée avec force et autorité", écrivent les auteurs de la tribune : "Aujourd'hui, nous affirmons que nous sommes prêts à faire un pas de plus pour accompagner l'Etat dans cette mission, dans un contexte de menace terroriste et de délinquance sans doute renforcé par les crises sanitaire, économique et sociale liées au Covid-19".  

Les maires proposent une "convention" renforçant les pouvoirs de "maires volontaires et disposant d'une administration adaptée". Cet accord leur ouvrirait notamment "un accès total aux fichiers comme ceux des permis de conduire, des voitures volées, des personnes recherchées, des fichés S". 

"Un effet d'annonce qui n'aura aucune portée sur le travail quotidien"

"C'est un effet d'annonce qui n'aura aucune portée sur le travail quotidien des policiers municipaux", a réagi samedi soir sur Franceinfo Cédric Michel, président national du Syndicat de défense des policiers municipaux SDPM. "Les policiers municipaux vérifie déjà l'identité des gens qu'ils verbalisent. Nous attribuer le contrôle d'identité ne changera à notre travail du quotidien." Pour Cédric Michel, le Premier ministre "s'est précipité auprès de Christian Estrosi" pour faire ces annonces après plusieurs actes violents ces derniers jours à Nice. "Christian Estrosi a porté un certain nombre de revendications mais il ne maitrise pas le sujet".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess