Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hommage aux victimes : Hollande invite les Français à mettre un drapeau tricolore à leur fenêtre vendredi

-
Par , France Bleu

Alors qu'un hommage solennel sera rendu vendredi aux Invalides, à Paris, aux 130 personnes tuées dans les attentats de Paris, le président de la République a déclaré ce mercredi que chaque Français pourrait y participer à sa façon, en mettant un drapeau à sa fenêtre.

Un drapeau tricolore arboré, ici à Menton, après les attentats
Un drapeau tricolore arboré, ici à Menton, après les attentats © Maxppp

"Tout le monde ne pourra pas venir aux Invalides" pour l'hommage aux victimes des attentats de Paris vendredi, a reconnu François Hollande ce mercredi à la sortie du conseil des ministres. 

Pour tous ceux qui souhaitent rendre hommage aux victimes sans pouvoir se rendre aux Invalides, le gouvernement a cherché, a expliqué François Hollande, comment "permettre à chacun de participer d'une manière ou d'une autre à cet événement" :

"Chaque Français pourra y participer aussi en ayant la possibilité de pavoiser son lieu d'habitation avec un drapeau bleu blanc rouge, les couleurs de la France"

— Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement

Cette invitation a pour vocation de permettre à l'ensemble du pays de participer à l'hommage de vendredi, d'une façon ou d'une autre. 

Sur place, "plus d'un millier de personnes seront présentes" pour cette cérémonie officielle d'hommage, a précisé le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll. Selon le président de la République, "l'ensemble des familles des victimes et des blessés" ont été invitées.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess