Société

François Hollande à l'école de gendarmerie de Tulle ce jeudi pour saluer les futurs réservistes

Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin et France Bleu lundi 8 août 2016 à 16:36

A peine en tenue de gendarmes, les stagiaires reçoivent leurs premiers ordres
A peine en tenue de gendarmes, les stagiaires reçoivent leurs premiers ordres © Radio France - Philippe Graziani

François Hollande se rendra ce jeudi à l'école de gendarmerie de Tulle où depuis ce lundi les premiers jeunes qui ont répondu à son appel du 15 juillet sont entrés en formation. Ils sont 84 venus de tout le quart sud-ouest, du Limousin et du Poitou.

"Nous avons 53 garçons et 31 filles" précise le commandant Jean-François Beylard, directeur du stage. Ils ont entre 17 et 30 ans, les âges limites pour devenir réserviste. La plupart ont entendu l'appel de François Hollande, lancé juste après l'attentat de Nice. Mais beaucoup avaient cependant déjà l'envie d'entrer dans la réserve opérationnelle voire avaient envie de devenir gendarme. Pas tous. Romain est Tulliste. Et lui affirme clairement qu'il répond à l'appel du président. "Malheureusement on vit dans une époque de plus en plus sombre. Et c'est ça qui m'a poussé à être réserviste. Avec l'état d'urgence, il faut soulager les forces de l'ordre afin qu'elles puissent aller exécuter à bien leurs missions".

15 jours de formation

Comme tous les réservistes de la gendarmerie, ces nouveaux venus font apprendre durant le stage autant les rouages de la vie militaire que les règles du métier, pour contrôler la circulation, dresser des procès verbaux etc. Et surtout ils vont apprendre à utiliser les armes. "Nous leur apprenons la défense avec arme explique le commandant Beylard, la défense sans arme. Et bien sûr la manipulation de leur arme, à utiliser leur arme dans le cadre de la légitime défense". Tout cela en 15 jours. C'est court mais ce n'est que le début. "On base tout sur la formation continue souligne le commandant Beylard. On donne toutes les bases en 15 jours et ensuite sur le terrain  à eux de progresser au sein des unités territoriales avec nos camarades d'active qui les forment au cours du service".