Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Le ministère de la Famille devient officiellement ministère "des familles"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le chef de l'Etat a annoncé, dans un entretien publié ce jeudi dans le magazine Elle, que le ministère de la Famille devient ministère "des familles", pour "reconnaître toutes les familles". Une décision, officialisée vendredi par un décret, qui s'attire les foudres de la Manif Pour Tous.

Le président de la République est en interview dans le magazine Elle
Le président de la République est en interview dans le magazine Elle © Maxppp -

Et le ministère de la Famille devient... le ministère "des familles". Un décret publié ce vendredi au Journal Officiel met en application la volonté annoncée jeudi par François Hollande de changer le nom du ministère.  Le président de la République l'avait annoncé dans une interview publiée dans le magazine Elle. Derrière ce changement de nom, une volonté, explique-t-il, de "reconnaître toutes les familles : les recomposées, les monoparentales, de même sexe".

Répondant à une question qui pointait du doigt l'intitulé "réactionnaire" de l'actuel ministère "de la Famille, de l'Enfance et des Droits de la femme", François Hollande a annoncé qu'il allait "corriger" l'intitulé. "Ce qui est réactionnaire, c'est de considérer qu'il n'y aurait qu'un seul et unique modèle familial", explique-t-il.

"Hollande marque les différences"

Mais ce nouveau nom ne plait pas à tout le monde, et particulièrement pas aux militants de la Manif Pour Tous : "Une fois de plus, François Hollande marque les différences et produit l'effet inverse de ce qu'il recherche", selon Ludovine de la Rochère, présidente de l'organisation, interrogée par RTL.

Dans l'opposition politique aussi, la décision de François Hollande ne fait pas l'unanimité : "Le pluriel, c'est organiser l'affrontement d'une forme de famille par rapport à une autre", a déclaré le député Les Républicains et candidat à la primaire Hervé Mariton. "Il ne fait que souligner les différences, explique-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess