Société

La ministre de la Culture lance son tour de France des bibliothèques à Rennes

Par Alexandre Frémont, France Bleu Armorique vendredi 8 septembre 2017 à 19:20

Françoise Nyssen, ministre de la Culture, était accompagné d'Érik Orsenna, l'écrivain qui avait inauguré les Champs Libres en 2006
Françoise Nyssen, ministre de la Culture, était accompagné d'Érik Orsenna, l'écrivain qui avait inauguré les Champs Libres en 2006 © Radio France - Alexandre Frémont

La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, était en visite à Rennes ce vendredi, pour lancer le "tour de France" d'Erik Orsenna, l'écrivain et académicien, chargé de promouvoir l'extension des horaires d'ouverture des bibliothèques. Et l'exemple de Rennes lui donne des idées.

La ministre a commencé la journée par une visite de la bibliothèque des Champs Libres, située esplanade Charles de Gaulle à Rennes. Ici, la bibliothèque est ouverte le samedi et le dimanche de 14 h à 19 h. Une très bonne chose pour Jacqueline, la responsable de l'étage Patrimoine à la bibliothèque. C'est même un vrai succès selon elle : "Il suffirait de venir filmer quelques fois l'entrée du public le dimanche pour se rendre compte qu'il y a la queue, les étudiants courent. Mais où courent-ils? À la bibliothèque !" s'enthousiasme-t-elle.

Durant une bonne heure, Françoise Nyssen a pu échanger également avec Marine Bedel, directrice des bibliothèques de Rennes, lors de sa visite. Et pour cette dernière, l'extension des horaires permet justement d'attirer plus de monde. "On m'a demandé de lui présenter notre action et j'ai bien dit que la question des horaires n'est qu'un facteur qui donne envie aux gens de venir et de revenir dans les bibliothèques".

Rennes comme exemple pour ses bibliothèques

C'est sans doute tous ces facteurs qui a poussé la ministre à commencer par Rennes, son tour de France des bibliothèques. Accompagnée de l'écrivain Erik Orsenna, chargé de promouvoir l'extension des heures d'ouverture des bibliothèques, elle a pu se faire une idée de comment Rennes s'organise en ouvrant les Champs Libres le dimanche. L'académicien connaît bien les lieux pour les avoir inauguré en 2006 avec Edmond Hervé à l'époque maire de Rennes. Et c'est en connaissance de cause qu'il a vanté les mérite des lieux : "Nous avons commencé ici à Rennes parce que je sais que ce qui est fait est tout à fait exceptionnel. On va aller dans d'autres villes (NDLR : il est attendu ce samedi à Nancy), je vais leur dire "Pourquoi vous ne faites pas comme Rennes?" ", détaille l'écrivain.

"Les emplois aidés ne disparaîtront pas"

Mais là un problème se pose. Pour ouvrir plus de bibliothèques le week-end ou dans la semaine un peu plus tard, il faudra compter majoritairement sur du bénévolat ou des emplois aidés. Des emplois qui pourtant doivent être supprimés par le gouvernement.

Quand on lui pose la question, la ministre de la Culture répond que "les contrats aidés ne disparaîtront pas". Elle continue : "Bien-sûr, on est confiant de la nécessité de réfléchir et c'est pourquoi il a été annoncé un grand engagement dans la formation. Mais en arrivant ici, c'est la première chose sur laquelle nous avons échangé avec le Préfet et il est urgent de faire l'état des lieux ici de la situation pour voir comment on peut réfléchir à cela. Notre soucis c'est d'accompagner l'émergence de cette vie culturelle, qui est d'ailleurs extraordinaire ici".

La ministre a enchaîné dans l'après-midi avec le Théâtre National de Bretagne et a finit enfin par une visite à l'école Volga, dans le Sud de Rennes, qui met en place des classes orchestres.