Société

La rupture entre Frédéric Hantz et Louis Nicollin, le président du MHSC

Par Pascale Viktory, France Bleu Hérault vendredi 13 janvier 2017 à 14:13

Frédéric Hantz, entraineur du Mhsc
Frédéric Hantz, entraineur du Mhsc -

Fréderic Hantz, l'entraineur du MHSC, s'est dit "étonné et touché" par les propos de Louis Nicollin lundi dans le club Sers sur France Bleu Hérault. L'entraineur du MHSC parle de "rupture".

La phrase qui me fait très mal c'est : 'On n'a pas les moyens de le virer'." - Fréderic Hantz, entraîneur du MHSC

Ce vendredi matin, à l'occasion de la conférence de presse d'avant match, à la veille du match Montpellier-Dijon , Frédéric Hantz est longuement revenu sur les déclarations du président du MHSC, lundi soir dans le club Sers sur France Bleu Hérault. Frédéric Hantz s'est dit très touché : "La phrase qui m' a fait très mal c'est : 'On n'a pas les moyens de le virer, qu'il fasse son boulot'. Pour moi, enchaîne Frédéric Hantz, ça représente une rupture, de manière évidente."

"J'ai passé une très mauvaise nuit lundi soir, je ne vous le cache pas."

Frédéric Hantz regrette de ne pas avoir pu en parler directement avec lui avant ses déclarations. "Je l'ai appelé mardi matin et je lui ai dit mon étonnement. Il ajoute : "jusqu' à présent, je n 'ai eu aucun souci avec Louis Nicollin, aucune remontrance , il m'a toujours soutenu."

Il accuse implicitement l'entourage de Louis Nicollin : "Certainement qu'autour lui, certains alimentent la polémique."

Lundi soir dans le club Sers , Louis Nicollin avait déclaré "Je suis en colère contre mon entraîneur et mon équipe. Je commence à en avoir plein le cul. On n'a pas les moyens de le licencier, mais c'est à lui de faire son boulot, c'est lui qui a voulu un effectif réduit."

"Ce qui m'inquiète, lance Frédéric Hantz, c'est que "la dernière fois que Louis Nicollin a tenu des propos de ce genre, c'était en septembre 2015 à l'encontre de Rolland Courbis et on sait comment ça a fini."

"En juin, j'avais dit je ferai mieux avec moins, on est onzième."

Frédéric Hantz rappelle que lorsqu'il est arrivé en janvier 2016 après le départ de Courbis, l'équipe était 18e et a terminé en juin 12e. "Si on veut parler d'argent, entre la 18e et la 12e place, c'est minimum 15 millions d'euros". Il se défend :" On a vendu des joueurs, réduit la masse salariale, en juin j'avais dit que je ferai mieux avec moins, aujourd'hui nous sommes 11e", conclut l’entraîneur du MHSC .

Frédéric Hantz a tenu à rappeler son attachement au club, au président et espère que les choses vont se tasser, même s'il ajoute : "De par ses déclarations (à Nicollin, NDLR), il y a un moment qui est marqué de sa part."

l'intégralité de l' interview de Frédéric Hantz