Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Le « vivre-ensemble » : un enjeu électoral 2017

Frédérique Grégoire : "Les femmes souffrent plus qu'ailleurs de la précarité dans les Alpes-Maritimes"

mercredi 8 mars 2017 à 9:10 Par Sébastien Germain, France Bleu Azur

Ce mercredi c'est la journée internationale des droits des femmes. L'occasion de parler des difficultés des femmes dans les Alpes-Maritimes.

Le 8 mars, journée internationale des droits des femmes.
Le 8 mars, journée internationale des droits des femmes. © Maxppp -

Nice, France

Frédérique Grégoire est la présidente du centre d'information sur le droit des femmes et des familles dans les Alpes-Maritimes. Elle était notre invitée à 7h50 sur France Bleu Azur

"Les femmes souffrent de précarité dans les Alpes-Maritimes"

Frédérique Grégoire nous parle des difficultés des femmes dans le département : "Bien souvent les femmes sont dans une situation de précarité dans les Alpes-Maritimes bien plus qu'ailleurs. C'est très compliqué dans les alpes-maritimes avec le coût de la vie très cher et les logements qui sont rares. Je pense que les filles s'interdisent beaucoup de choses notamment à cause de l'éducation"

Les violences conjugales : on passe de 13 à 2 décès

Les Alpes-Maritimes ne sont heureusement plus le premier département français concernant les violences conjugales : "On est passé de 13 à 2 décès par an concernant les violences conjugales dans les Alpes-Maritimes. Nous menons beaucoup d'actions pour justement qu'il y ait le moins de victimes possibles. La situation était vraiment catastrophique dans le département et il y a eu une prise de conscience."

L'invitée : Frédéric Gregoire

  - Aucun(e)

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.