Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Frontière allemande : un seul test covid positif sur 1500 pratiqués, le tweet choc d'un député mosellan

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le député de la Moselle Christophe Arend dénonce une nouvelle fois les obligations de tests covid imposées aux travailleurs frontaliers. Selon lui, un seul test s'est révélé positif sur les 1580 pratiqués au centre de dépistage mis en place par l'Eurodistrict.

L'immense majorité des tests covid pratiqués dans le centre de dépistage de l'Euro district est négative. (illustration)
L'immense majorité des tests covid pratiqués dans le centre de dépistage de l'Euro district est négative. (illustration) © Radio France - Sophie Glotin

La grogne ne retombe pas, en Moselle. Alors que le gouvernement allemand a imposé des mesures drastiques aux Mosellans qui veulent se rendre sur son territoire, les élus frontaliers sont toujours aussi remontés. 

Depuis ce mardi, les Mosellans qui franchissent la frontière allemande doivent pouvoir présenter un justificatif, prouvant qu'ils ont un test covid négatif datant de moins de 48h. Une mesure compliquée à appliquer pour les 16 000 frontaliers qui vont chaque jour travailler en Allemagne, et plus largement pour les habitants de la bande frontalière, qui vivent à cheval sur les deux territoires. Ils doivent également présenter une attestation spécifique pour entrer dans le pays. 

Un seul test positif sur les 1500 pratiqués 

Pour répondre aux besoins de tests, des centres de dépistage supplémentaires ont ouvert, même si les entreprises allemandes doivent normalement organiser le dépistage. L'un d'eux a été coordonné par l'Eurodistrict SaarMoselle, un organisme de coopération franco-allemande. 

Le député de la Moselle Christophe Arend s'est fendu d'un tweet pour dénoncer l'absurdité de ces mesures. Il écrit : "Bilan d’une journée de test covid 19 au centre de dépistage de l'Eurodistrict Saarmoselle des frontaliers : 1 580 tests, 1 positifs". Il accompagne son message d'un smiley circonspect et en profite pour interpeller le gouvernement allemand et le Secrétaire d'Etat chargé des affaires européennes Clément Beaune. Ce dernier avait d'ailleurs déclaré qu'il regrettait la décision allemande.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess