Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Frustré", "déçu", un restaurateur de Boulogne-Billancourt ne rouvre pas avec les autres ce mardi

-
Par , France Bleu Paris

Après trois mois sans activité ou en partie, cafetiers, barmans et restaurateurs peuvent rouvrir leurs terrasses à partir de ce mardi en Ile-de-France. Mais beaucoup n'en n'ont pas et ne peuvent pas s'étendre sur la route.

 Jonathan Charlois, propriétaire du Iodé Bistrot à Boulogne-Billancourt, ne va pas rouvrir avec les autres restaurateurs, faute de terrasse.
Jonathan Charlois, propriétaire du Iodé Bistrot à Boulogne-Billancourt, ne va pas rouvrir avec les autres restaurateurs, faute de terrasse. - Jonathan Charlois

"Ne pas pouvoir accueillir nos clients le jour-J, c'est décevant". Après près de trois mois de fermeture, Jonathan Charlois, qui tient le restaurant de fruits de mer "Iodé bistrot" à Boulogne-Billancourt, doit encore patienter. Il ne peut pas rouvrir avec les autres ce mardi 2 juin, car il n'a pas, pour l'instant, la possibilité d'installer une terrasse en face de son établissement, la condition en Ile-de-France, en orange sur la carte épidémique, pour accueillir de nouveau des clients. "C'est décevant, on a l'impression qu'il y a un déconfinement à deux vitesses", déplore-t-il.

"On n'est pas traité de manière égale"

Pour le Boulonnais, se balader dans les rues ce mardi va être difficile. "Ca va être dur de voir les terrasses pleines", souffle Jonathan. Il craint que les clients qu'il commençait à retrouver petit à petit grâce à la vente à emporter restent consommer sur les tables et chaises des autres, à l'extérieur. "On s'est donné du mal pour s'adapter (...) et on n'est pas traité de manière égale avec ceux qui ont des terrasses", explique-t-il.

ECOUTEZ - Jonathan Charlois ne peut pas retrouver ses clients ce mardi car il n'a pas de terrasse.

La double peine sera de rouvrir le 22 juin prochain, au moment où "l'engouement ce sera estompé", d'après lui. "On ne va pas profiter de cet afflux de clientèle, de reprendre contact avec le client qu'on a perdu depuis près de trois mois", ajoute le restaurateur. Il attend maintenant la réponse de la mairie pour savoir s'il pourra s'étaler sur les places de stationnement d'en face. Une demande lui avait déjà été refusée il y a quatre ans, peu après l'ouverture. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu