Société

Fusion Rhône-Alpes-Auvergne : l'ogre face au petit poucet

Par Jules Brelaz, France Bleu Pays de Savoie mardi 3 juin 2014 à 10:33

La "super région" Rhône-Alpes Auvergne.
La "super région" Rhône-Alpes Auvergne. © Radio France - Denis Souilla

Dans la nouvelle carte de France proposée mardi par François Hollande, sept régions vont fusionner, des mariages de raison qui ne font pas toujours l'unanimité. Le scénario d'un rapprochement Rhône-Alpes-Auvergne ne plaît ni à Lyon, ni à Clermont-Ferrand, car ni le petit poucet, ni l'ogre n'ont envie de s'asseoir à la même table.

François Hollande propose de réduire de 22 à 14 le nombre des régions. Le mariage entre Rhône-Alpes et Auvergne donnerait naissance à une "super région" de huit millions d'habitants. Chez les conseillers régionaux rhônalpins, les avis sont partagés. Claude Comet, la conseillère régionale Europe Écologie Les Verts haut-savoyarde craint que cette entité éloigne encore davantage le citoyen du politique.

réforme_territoriale_son_comet

Christian Rochette, le conseiller régional UMP et maire de Saint-Rémy-de-Maurienne est favorable à une grande région Rhône-Alpes Auvergne si la fusion est synonyme d'économies.

réforme_territoriale_son_Rochette

Deuxième étape du big-bang territorial prévu par François Hollande, la suppression des conseils généraux devrait intervenir en 2020, après une révision de la Constitution.

reforme_territoriale_mictrot_pif

reforme_territoriale_mictrot_paf

►►► EN SAVOIR PLUS  |  LE PROJET DE RÉFORME TERRITORIALE PRÉSENTÉ PAR FRANÇOIS HOLLANDE

Rhône-Alpes + Auvergne, l'ogre et le Petit Poucet. (Marie Ameline)

Partager sur :