Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Gare du Nord : le projet de rénovation a été validé

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le projet de rénovation de la Gare du Nord à Paris a été validé jeudi par la Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC). La Mairie de Paris, qui n'est pas d'accord avec ce projet qu'elle trouve trop commercial, n'exclut pas de déposer un recours s'il n'évolue pas.

Pour la Mairie de Paris, le projet est trop commercial.
Pour la Mairie de Paris, le projet est trop commercial. © Radio France - Stéphane Milhomme

Paris, France

La Commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) a donné son feu vert. Elle a validé jeudi le projet de rénovation et de transformation de la Gare du Nord à Paris. L'annonce officielle a eu lieu ce vendredi. Le projet est porté par SNCF Gares & Connexions et la foncière d'Auchan, Ceetrus. Le permis de construire va pouvoir être délivré.

Le projet prévoit de très gros changements pour cette gare vieille de 155 ans qui accueille 700.000 voyageurs par jour.

Le projet divise 

Une rénovation nécessaire et ultra prioritaire pour la Région, la SNCF et le ministère des transports

Le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, estime que ce projet est nécessaire pour les Franciliens et en prévision des JO-2024 de Paris.

La présidente de la région Ile-de-France et d'Ile-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, a aussi affiché son soutien au projet. Elle le qualifie d'ultraprioritaire.  

Quant au président sortant de la SNCF, Guillaume Pepy, il défend un "bon projet" et une "urgence à désaturer la gare" au-delà de la polémique sur le volet commercial. 

Parmi les candidats aux élections municipales à Paris, Pierre-Yves Bournazel (LR) soutient le projet, tout comme Benjamin Griveaux (LREM), qui a salué la décision de la CNAC sur twitter.

Un projet très décrié

Une vingtaine d'architectes de renom, dont Jean Nouvel et Roland Castro, ont jugé ce projet "inacceptable" et "pharaonique".

L'écologiste David Belliard a dénoncé, sur twitter, "une décision absurde,

La Ville de Paris, qui soutenait le projet au départ, est revenu en arrière. L'adjoint à la maire de Paris en charge de l'Urbanisme, Jean-Louis Missika, a critiqué la semaine dernière un projet "trop commercial, dense, pas assez tourné vers les voyageurs".  

La Mairie veut faire évoluer ce projet. Elle demande une réunion autour du préfet de région. Si rien ne bouge, elle n'exclut pas de déposer un recours. 

Un lifting à 600 millions d'euros

C'est une transformation profonde de la Gare du Nord qui est prévue. Un toit terrasse végétalisé d'un hectare avec vue sur le Sacré Cœur, doté d'une piste de trail, un parking pour 2.000 vélos, une grande nef transversale sont prévus.

La gare va s'agrandir. Avec 88.000 m2 supplémentaires, elle devrait atteindre une superficie totale de 124.000 m2, dont 46.000 m2 consacrés à une salle de spectacle, des équipements culturels, une salle de sport ou encore des commerces et bureaux.

Ce projet a été évalué à 600 millions d'euros.

Choix de la station

France Bleu