Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Garges-lès-Gonesse : des jeunes du monde entier pour rénover le fort de Stains

jeudi 21 juillet 2016 à 18:27 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris

14 bénévoles venus du monde entier ont terminé leurs travaux ce jeudi à Garges-lès-Gonesse dans le Val d'Oise. Ils ont installé une grille à l'entrée d'une galerie du fort de Stains, que la ville veut rénover. Un chantier international pour favoriser "le vivre ensemble" pour la mairie.

Konstantinos, Natalia et Oliver, trois des quatorze bénévoles du chantier
Konstantinos, Natalia et Oliver, trois des quatorze bénévoles du chantier © Radio France - Rémi Brancato

Garges-lès-Gonesse, France

Ils étaient 14 bénévoles, venus du monde entier : Arménie, Russie, Danemark, Corée, Grèce, Serbie et Espagne. Le chantier international a duré deux semaines, une première à Garges-lès-Gonesse dans le Val d'Oise. La mairie a fait appel à l'association Concordia pour rénover une partie du fort de Stains, construit en 1874, pour protéger Paris après la guerre contre les Prusses et à l'abandon depuis la Seconde guerre mondiale.

Pendant deux semaines, les jeunes ont travaillé chaque matin pour abattre un mur installé à l'entrée d'une galerie et pour y ériger une grille à la place. "Après on avait du temps libre pour faire tout ce qu'on voulait" raconte Natalia, 20 ans, venue de Moscou en Russie. "Je voulais passer des vacances originales, c'est pour cela que j'ai choisi un programme bénévole" ajoute la jeune femme qui a "beaucoup aimé Paris". "On a passé le 14 juillet près de la Tour Eiffel c'était super" s'exclame-t-elle.

Natalia, 20 ans, est venue de Moscou

Apprendre à "prendre soin des autres"

Dans le groupe, des amitiés se sont formées, malgré la barrière de la langue. "On essaie l'anglais et quand ça ne marche pas, le mime" explique Georges Roedorer de l'association Concordia, "on apprend a à communiquer et à prendre soin des autres". Pour la ville de Garges-lès-Gonesse, qui a mis à disposition une école pour loger les jeunes, l'idée c'est de valoriser le "vivre ensemble". "Même les quatre Gargeois qui participent ne rentrent pas chez eux, ils vivent tous ensemble" explique Marie-Claude Lallaud, première adjointe au maire.

Rémi Brancato a rencontré les jeunes bénévoles

Le chantier sur lequel ont travaillé les jeunes - Radio France
Le chantier sur lequel ont travaillé les jeunes © Radio France - Rémi Brancato

Et une synergie a opéré. Le groupe est soudé. "Notre plan c'est d'aller ensemble à Saint Petersbourg, l'été prochain!" confire Konstantinos, 20 ans, venu d'Athènes. La ville de Garges pourrait retenter l'expérience pour poursuivre la réhabilitation du fort de Stains.