Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gaspillage alimentaire : la quasi-totalité de la proposition de loi de Guillaume Garot validée en commission

-
Par , France Bleu Mayenne

La proposition de loi "pour une nouvelle étape contre le gaspillage alimentaire", portée par le député PS de la Mayenne Guillaume Garot, a été adoptée dans ses grandes lignes ce mercredi matin par la commission des Affaires économiques de l’Assemblée Nationale.

Des restes alimentaires sur des plateaux repas dans une cantine
Des restes alimentaires sur des plateaux repas dans une cantine © Maxppp - Jean-François FREY

La quasi-totalité de la proposition de loi anti-gaspi de Guillaume Garot a été adoptée en commission à l'Assemblée Nationale. "Les principaux articles ont été votés avec un large consensus. C’est une avancée importante pour être plus efficace contre le gaspillage alimentaire" se félicite le député socialiste de la Mayenne dans un communiqué. 

Les députés ont validé les principales mesures comme par exemple la question des dates de consommation sur les produits et la création d'une police du gaspillage. En revanche, l'article rendant obligatoire l’éducation à l’alimentation dans les programmes scolaires du primaire au lycée a été rejeté et la proposition des bons pour bien manger contre la précarité alimentaire ont été rejetés, ce que regrette Guillaume Garot. 

Cette proposition de loi franchit donc une première étape à l'Assemblée Nationale. Le texte doit être maintenant discuté en séance publique avant d'être éventuellement voté et adopté officiellement : "je continuerai à porter ce combat pour un pays plus solidaire et plus responsable vis-à-vis de son alimentation". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess