Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Gastronomie : des chefs du monde entier à Lyon pour un dernier hommage à Paul Bocuse

vendredi 26 janvier 2018 à 10:29 - Mis à jour le vendredi 26 janvier 2018 à 10:50 Par Thibaut Lehut, France Bleu Bourgogne, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Près de 1.500 chefs du monde entier et plusieurs milliers d'admirateurs se sont réunis ce vendredi à Lyon. Ils ont rendu un dernier hommage à ce grand nom de la gastronomie française, Paul Bocuse.

Le cercueil de Paul Bocuse entre dans la cathédrale Saint-Jean, à Lyon.
Le cercueil de Paul Bocuse entre dans la cathédrale Saint-Jean, à Lyon. © AFP - Jeff Pachoud

Les obsèques de Paul Bocuse ont été célébrées ce vendredi à Lyon. Près de 1.500 chefs du monde entier et plusieurs milliers d'admirateurs étaient attendus en la cathédrale Saint-Jean.

Il aurait voulu une cérémonie "simple" dans "la petite église de Collonges-au-Mont-d'Or", près de Lyon, sa commune natale des bords de Saône où il est mort à 91 ans dans sa fameuse auberge. Mais cela "n'a pas été possible" en raison de l'affluence, a expliqué son fils Jérôme, et la famille a fait "de son mieux pour respecter son souhait".

Gérard Collomb a pris la parole

Les obsèques ont commencé à 10h30, en présence de nombreux de ses homologues, à l'instar du chef français Alain Ducasse (que le défunt considérait comme son "fils"  spirituel) et Joël Robuchon, d'Anne-Sophie Pic ou encore de Daniel Boulud, arrivé de New York .Hiroyuki Hiramatsu, à la tête des brasseries Bocuse au Japon, où le chef français est très connu, était également présent.

Le gouvernement français était représenté par le ministre de l'Intérieur et ancien maire de Lyon, Gérard Collomb, qui avait annoncé le décès samedi dernier, et le président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius, défenseur de la "gastronomo-diplomatie" quand il officiait au ministère des Affaires étrangères.

Des écrans géants pour la foule restée dehors

La cathédrale, en travaux, n'a pu accueillir que 1.100  personnes. Les autres ont suivi la célébration sur des écrans installés sous un chapiteau dans la cour jouxtant la cathédrale. Le cercueil a été porté dans l'église entre une haie d'honneur de cuisiniers en vestes blanches. C'est un proche de la famille, Mgr Emmanuel Payen, qui a prononcé l'homélie de la célébration présidée par le cardinal Philippe Barbarin.

Paul  Bocuse, vêtu de sa veste de cuisinier ornée de sa médaille de Meilleur Ouvrier de France (MOF), obtenue en 1961, devait ensuite inhumé dans le caveau familial au cimetière de Collonges, aux côtés de ses parents. Une cérémonie réservée à 200 personnes.