Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Gaz : les tarifs réglementés vont augmenter de 0,2% en août

mercredi 25 juillet 2018 à 16:48 Par Léo Sanmarty, France Bleu

Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie vont augmenter de 0,2% à partir du 1er août, a annoncé ce mercredi la Commission de régulation de l'énergie.

Les tarifs réglementés du gaz suivis par Engie vont augmenter de 0,2% à partir du 1er août
Les tarifs réglementés du gaz suivis par Engie vont augmenter de 0,2% à partir du 1er août © AFP - KLAUS OHLENSCHLÄGER

Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie vont augmenter en moyenne de 0,2% au 1er août par rapport à juillet, répercutant la hausse des prix de gros, a annoncé mercredi la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

L'augmentation est de 0,1% pour les utilisateurs de gaz pour la cuisson, 0,1% pour les consommateurs qui ont un double usage cuisson et eau chaude et 0,2% pour les foyers qui se chauffent au gaz, détaille le régulateur.

Les tarifs réglementés de vente du gaz avaient déjà augmenté de 7,45% en moyenne au 1er juillet 2018.

Hausse des tarifs du gaz au 1er août - Visactu
Hausse des tarifs du gaz au 1er août © Visactu -

La fin progressive des tarifs réglementés

Depuis l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l'ancien monopole et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents.

Mais le gouvernement envisage une fin progressive de ces tarifs réglementés du gaz, avec leur extinction à l'horizon 2023 pour les particuliers, afin de se conformer au droit européen. Cette mesure pourrait figurer dans le projet de loi Pacte sur la croissance des entreprises que prépare le gouvernement.

Depuis le 1er janvier 2015, les tarifs réglementés de vente de gaz ont en moyenne baissé de 4,4%.