Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nettoyage d'envergure d'une cité à Saint-Laurent-du-Var

-
Par , France Bleu Azur

Nouvelle opération dite "Oxygène" dans le quartier du Point du Jour à Saint-Laurent-du-Var. Des dizaines d'agents de la métropole et de la ville sont venus débarrasser encombrants et carcasses de voitures posés au milieu des parkings et des rues.

C'est tôt le matin que les carcasses de voitures et autres encombrants ont été enlevés dans la cité du Point du Jour à Saint-Laurent-du-Var.
C'est tôt le matin que les carcasses de voitures et autres encombrants ont été enlevés dans la cité du Point du Jour à Saint-Laurent-du-Var. © Radio France - Laurent Vareille

Ce sont des tonnes de frigos, fours, barbelés, matelas, ferraille, cumulus, pneus et carrément carcasses de voitures qui ont été enlevés à coup de pelleteuses et grappins. Une opération "Oxygène" menée conjointement par la municipalité, la métropole et Côte d'Azur Habitat (le bailleur social). Tous ces détritus sont à même les trottoirs, les parkings de cette cité du Point du Jour à Saint-Laurent-du-Var.

Mais ce qui est surtout surprenant, c'est que la même opération d'envergue avait eu lieu il y a moins de trois mois ! "On pare au plus pressé, explique Joseph Ségura, le maire de Saint-Laurent-du-Var. On ne peut pas travailler dans la sérénité. Je suis en colère car il faut aussi que les habitants du quartier soient partie prenante de l'amélioration de la cité. Sinon on n'y arrivera pas."

"Et ce qui devait arriver, est arrivé !"

Des propos que comprends Jean-Luc, gardien d'immeuble. "Je suis dépassé, avoue-t-il. C'est comme une vague qui revient sans cesse. On enlève et ça revient aussi vite que s'est enlevé". Mais l'homme qui habite depuis 24 ans dans cette cité ne s'arrête pas là.

Triste de la dégradation opérée depuis plus de 10 ans , il accuse : "Quand le camp de la Baronne a été fermé, on a installé ici la communauté gitane. Et ce qui devait arriver, est arrivé..."

Enlèvement d'encombrants et de carcasses de voiture dans un quartier prioritaire; la cité Point du Jour
Enlèvement d'encombrants et de carcasses de voiture dans un quartier prioritaire; la cité Point du Jour © Radio France - Laurent Vareille

"C'est l'anarchie !"

Et voilà le mot lâché : gitan ! Alors nous sommes allé à la rencontre du quartier ; tôt ce lundi matin. Jean-Jacques est gitan et avoue que la communauté n'est pas exempt de tout reproche. "Le démontage des balançoires pour récupérer 200 kilos d'aluminium ; à peine 50 euros; ce sont les gitans ! Moi même je vis de la ferraille.

Au début je nettoyais, mais comme c'est l'anarchie, j'avoue, je ne le fais plus." Mais il fustige aussi les autorités : "Ils ne font rien. Vous voulez que je vous parle du trafic de drogue. Il y en a plein et de toutes sortes. Il faudrait que les autorités embauchent des gars de la cité, connus de tous et qui sont respectés. Avec un peu de diplomatie, tout s'arrangerait.

160 familles à reloger

Une volonté affichée également par la mairie qui a mis en place un grand plan de réhabilitation. La cité sera à terme détruite et de nouveaux logements reconstruits. "Ça s'appellera les Portes de France et plus le Point du Jour, explique le maire. Les 160 familles qui vivent encore ici seront toutes relogées. Mais en attendant, il faut que les habitants se prennent en main et nous aide".

Un discours repris par Anthony Boré, le nouveau président de Côte d'Azur Habitat qui rappelle également que les responsabilités de chacun seront également recherchées et que des sanctions et des expulsions peuvent être également prononcées.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess