Société

Gelos : les migrants sont arrivés mardi matin au centre de Beterette

Par Margaux Stive, France Bleu Béarn et France Bleu Pays Basque mardi 25 octobre 2016 à 19:25

Les quarante migrants sont arrivés vers 9h30, sous la pluie
Les quarante migrants sont arrivés vers 9h30, sous la pluie © Radio France - Margaux Stive

Quarante migrants sont arrivés mardi matin au centre de Beterette de Gelos, après une nuit de voyage depuis la jungle de Calais.

Quarante migrants sont arrivés mardi matin au centre de Beterette de Gelos après avoir traversé la France en bus depuis la jungle de Calais. C'est dix de moins que les cinquante annoncés. Ce sont des hommes seuls, la grande majorité vient du Soudan.

Une arrivée très émouvante

L'arrivée se fait sous la pluie, les migrants descendent un par un et s'abritent comme ils peuvent, en tirant leurs valises. Les visages sont tirés, fatigués. Le préfet Eric Morvan est présent. Le maire de Gelos, Pascal Mora, aussi. Il leur serre la main, très ému. Certains des migrants le remercient, lui disent qu'ils aiment ce pays, qu'ils sont reconnaissants.

On a vu leurs visages et là on est vraiment dans le concret, on est entre êtres humains" - Pascal Mora, le maire de Gelos

Le préfet, Eric Morvan, s'adresse aux migrants - Radio France
Le préfet, Eric Morvan, s'adresse aux migrants © Radio France - Margaux Stive

De la jungle de Calais...à la Vallée heureuse

Puis tout le monde se retrouve au chaud dans le réfectoire, les visages commencent à se détendre. Un jeune Afghan de 32 ans raconte à quel point il se sent soulagé d'être là, après avoir passé neuf mois dans la jungle de Calais. Une fois le petit-déjeuner servi, certains sortent fumer une cigarettes, d'autres partent s'isoler, se promener dans le parc. Après des mois enfermés, à Calais, on voit enfin quelques sourires se dessiner sur les visages.

[La jungle] ce n'est pas un endroit pour vivre. Ici on est heureux, on va pouvoir commencer une nouvelle vie, plus paisible. On a envie d'aller à l'école, d'apprendre le français. On est reconnaissants de l'accueil des gens ici en France" - un des migrants arrivés à Gelos

Six mois pour rebondir

Ces quarante migrants vont rester six mois à Gelos. Ils vont être encadrés par l'associations Isards Cos et par des bénévoles, principalement des habitants de Gelos. Ils vont pouvoir se soigner, se reposer, et réfléchir à la suite. Des navettes vont être mise en place pour leur permettre d'aller à Pau.

Après vingt heures dans le bus, certains sont contents de prendre l'air - Radio France
Après vingt heures dans le bus, certains sont contents de prendre l'air © Radio France - Margaux Stive

Au total 125 migrants doivent arriver en Béarn: 25 à Oloron, et 50 à Pau. Ils devraient arriver dès mercredi.

Reportage à l'arrivée du bus

Partager sur :