Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : General Electric dans le Territoire de Belfort

General Electric à Belfort : la grande manifestation du 22 juin se prépare, une banderole installée au pied du Lion

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu, France Bleu Besançon

La mobilisation du 22 juin en soutien aux salariés de General Electric se précise. Une grande banderole a été installée ce mercredi au pied du Lion. De nombreux élus seront présents dans le cortège, notamment Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise.

La mairie a fait installer une banderole sous le Lion de Belfort
La mairie a fait installer une banderole sous le Lion de Belfort © Radio France - Wassila Guitoune

Belfort, France

La grande mobilisation autour de General Electric le 22 juin prochain se précise. De nombreux élus annoncent qu'ils seront présents. La ville de Belfort a fait installer une grande banderole au pied du Lion de Bartholdi. Une réunion avait eu lieu mardi 11 juin en mairie de Belfort avec l'intersyndicale pour préciser les contours de cette manifestation.

L'objectif est de soutenir les salariés de GE touchés par un plan social de grande ampleur : plus de 1.000 suppressions de postes dans le Territoire de Belfort. Lundi 17 juin, General Electric a également annoncé vouloir supprimer 450 postes de plus en Suisse, au sein de la branche GE Power, sur les sites de Birr et Baden.

Manifestation de la Maison du peuple à la préfecture

Le cortège partira à 14h de la Maison du peuple de Belfort et se rendra jusqu'à la préfecture où une délégation sera reçue par la préfète. Pour l'occasion, la mairie de Belfort va fermer toutes ses administrations habituellement ouvertes le samedi, comme la bibliothèque ou le conservatoire, pour permettre à ses salariés qui le souhaitent de se joindre au mouvement. Les commerçants sont également appelés à baisser leur rideau pendant une heure, de 14h30 à 15h30, au passage de la manifestation. 

Union sacrée de tous les partis politiques et de tous les syndicats ?

Cette manifestation devrait être une union sacrée. Tous les syndicats, patronaux ou salariés, tous les partis politiques devraient être représentés, du Territoire de Belfort mais aussi du Haut-Rhin et du Pays de Montbéliard, avec les députés LREM du Doubs Denis Sommer et Frédéric Barbier. Certains hommes politiques, comme Martial Bourquin, sénateur socialiste du Doubs, ont déjà affiché leur soutien sur les réseaux sociaux.  

Outre les élus locaux et régionaux, comme le maire LR de Belfort Damien Meslot, les parlementaires LR du Territoire (le député Ian Boucard, le sénateur Cédric Perrin) ou la présidente PS de région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, d'autres personnalités politiques sont déjà annoncées à Belfort samedi. Le leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon sera présent, avec la sénatrice de gauche Marie-Noëlle Lienemann (Gauche républicaine et socialiste, ex-PS).

A leurs côtés, le député européen Emmanuel Maurel (Gauche républicaine et socialiste) et la jurassienne Anne-Sophie Pelletier, députée européenne de la France Insoumise. Christophe Grudler, député européen sur la liste Renaissance (majorité présidentielle) est aussi annoncé. Julien Odoul, conseiller régional RN, et des élus du Rassemblement National de Bourgogne Franche-Comté appellent également "tous leurs militants et sympathisants" à participer à la manifestation.

Le parti communiste annonce la venue du député PCF du Nord Alain Bruneel et organisera une rencontre après la manifestation pour débattre des suites à donner à la mobilisation, sur le thème "General Electric : après le 22 juin ?", à 16h30, au centre social et culturel Jean Jaurès, 23, rue de Strasbourg, à Belfort. La porte-parole de Lutte Ouvrière Nathalie Arthaud sera dans le cortège. Philippe Poutou, porte-parole du NPA, le nouveau parti anticapitaliste, annonce également sa venue sur Twitter.

Une banderole sous le Lion de Belfort

La campagne de communication s'organise également. Des affiches ont été collées sur tous les commerces de la ville. Des tracts ont été distribués dans toutes les boîtes aux lettres du Territoire de Belfort. La mairie a fait également installer ce mercredi 19 juin une grande banderole sous le Lion de Belfort, comme cela avait été fait pour Alstom il y a trois ans. "Le but est de montrer notre capacité de mobilisation, de montrer l'esprit de résistance de Belfort jusque sous le lion" explique, le maire, Damien Meslot. 

La mairie a fait installer une banderole sous le lion de Belfort. - Radio France
La mairie a fait installer une banderole sous le lion de Belfort. © Radio France - Wassila Guitoune
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu