Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Geneviève Darrieussecq en visite auprès des agents Sentinelle de Pau

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre
Pau, France

Ils passent le réveillon loin de chez eux : 100 000 pompiers, policiers, gendarmes et militaires sont mobilisés durant ces fêtes de Noël, dont 7 000 agents de la force sentinelle. Des agents qu'a voulu saluer à Pau Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d'état auprès de la ministre des armée.

7 000 agents de Sentinelle travaillent pour sécuriser ces fêtes de Noël dans le pays
7 000 agents de Sentinelle travaillent pour sécuriser ces fêtes de Noël dans le pays © Radio France - Théo Hetsch

Entre les vins chauds, les churros et les beignets, c'est une nuée de militaires, armes au poing, qui déambule. Les talkies-walkies grésillent. Au milieu, Geneviève Darrieussecq salue les agents en service. Parmi eux, des réservistes. Ils représentent 10% des effectifs. Ils jonglent entre Bayonne, Biarritz, la côte basque et Pau.

7 000 agents de Sentinelle en France pour sécuriser ces fêtes de Noël

Des civils, formés, qui parfois font de l'armée leur activité principale : "j'en suis à 150 jours de travail dans l'armée cette année, résume l'un d'eux à la secrétaire d'Etat, et à côté de l'intérim car on ne peut pas faire autrement". "Et ce soir, vous allez patrouiller jusqu'à quelle heure ?" demande la ministre. "Jusqu'à minuit et demi en principe, répond le militaire, on va sécuriser les messes de Noël". "Enfin, minuit et demi, c'est si tout se passe bien et que ça reste calme comme ça", précise l'agent.

A Pau, ils sont plutôt bien logés par rapport à d'autres régions de France" - constate le délégué militaire départemental

"J'en suis à 150 jours de travail dans l'armée cette année", résume un réserviste de Sentinelle.
"J'en suis à 150 jours de travail dans l'armée cette année", résume un réserviste de Sentinelle. © Radio France - Théo Hetsch

Le lieutenant-colonel Lebet est délégué militaire départemental. C'est lui qui gère, avec la préfecture, les effectifs des agents de Sentinelle. Tous sont installés à l'ETAP, l'école des troupes aéroportées de Pau : "sachant que pour la région, ils sont plutôt bien logés par rapport à d'autres régions où les installations sont plus précaires, constate le gradé, mais ici, c'est tout à fait correct". "Il faut dire que c'est une région accueillante !" rigole la secrétaire d'Etat, qui était maire de Mont-de-Marsan de 2008 à 2017.

Confidentialité oblige, on ne sait pas combien d'agents de sentinelle patrouillent à Pau et sa région. On sait en tout cas qu'ils sont 7 000 en France pour sécuriser ces fêtes de Noël.

La secrétaire d'Etat en a profité pour vanter son plan famille : 300 millions d'euros sur 5 ans pour mieux concilier vie familiale et militaire. Des agents qui passent les fêtes loin de chez eux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess