Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Gens du voyage : le courrier salé du maire de Gien au président de la République

-
Par , France Bleu Orléans

Le maire de Gien vient d'écrire à Emmanuel Macron au sujet du rassemblement de gens du voyage prévu à Nevoy à partir du 18 août (25.000 pèlerins attendus). Christian Bouleau ne digère pas "le manque de respect de l'Etat envers la parole donnée" et appelle à une marche de protestation ce samedi.

Rassemblement évangélique des gens du voyage à Nevoy (Loiret), en 2011
Rassemblement évangélique des gens du voyage à Nevoy (Loiret), en 2011 © Maxppp -

Gien, France

Le maire de Gien et président de la communauté des communes giennoises (Loiret) a écrit au président de la République à propos du rassemblement évangélique des gens du voyage prévu à Nevoy, du 18 au 25 août 2019. Dans ce courrier en date du 5 août, Christian Bouleau se dit "navré de constater le manque de respect de l'Etat envers la parole donnée"

Emmanuel Macron accusé de "négliger les territoires ruraux"

L'Etat s'était en effet engagé au printemps à ce que ce rassemblement d'environ 25.000 pèlerins n'ait pas lieu à Gien cet été, puisque la commune a déjà accueilli un grand rassemblement de ce type fin avril. Christian Bouleau n'y va pas de main morte dans cette missive à l'attention d'Emmanuel Macron : "notre territoire paie un lourd tribu de vos arbitrages (...). Vous ne pouvez pas sans cesse négliger les territoires ruraux". Le sénateur socialiste Jean-Pierre Sueur avait dénoncé l'incurie de l'Etat, dans ce dossier, fin juillet.

Une marche samedi "pour dénoncer la non-décision de l'Etat"

Le maire de Gien, avec les dix autres maires de sa communauté de communes, appelle la population à participer à une marche ce samedi 10 août, "pour dénoncer la non-décision de l'Etat dans ce dossier" et "s'opposer à l'accueil de ce deuxième rassemblement" de gens du voyage en moins de quatre mois à Nevoy. Cette marche aura lieu à partir de 10h, au départ du rond-point Nord de Nevoy

"Que tout se déroule au mieux"

Christian Bouleau explique par ailleurs travailler avec la préfecture et le représentant de l'association "Vie et Lumière", propriétaire du terrain de Nevoy, pour que le rassemblement évangélique du mois d'août se déroule au mieux : "le pasteur Joseph Charpentier, lui non plus, ne voulait pas que ce rassemblement estival ait lieu dans le Loiret. L'Etat avait soi-disant trouver un terrain dans la Marne, mais comme il s'est avéré impraticable, il a dû se rabattre sur Nevoy", rappelle l'élu qui dit qu'il n'a "rien contre les gens du voyage" mais que "le Giennois a déjà beaucoup fait pour leur accueil" avec le rassemblement de 7000 caravanes au printemps.