Société

Gens du voyage à Lescar : l'apaisement après les tensions

Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn dimanche 25 octobre 2015 à 6:00

Les hommes de la communauté
Les hommes de la communauté © Radio France - Daniel Corsand

Mardi dernier, les familles tsiganes installées dans l'ancienne déchetterie Emmaüs de Lescar, derrière Quartier Libre, ont été expulsées. Après un bras de fer tendu, elles ont été autorisées à rester.

Après les tensions la semaine dernière, l'heure est au dialogue à Lescar, à l'ancienne déchetterie Emmaüs. Depuis de nombreuses années, cette communauté passe l'hiver sur ce terrain entre Quartier Libre et l'usine d'incinération. Mardi, l'agglomération de Pau a obtenu le recours à la force publique pour les faire expulser. La quinzaine de caravanes a alors occupé un rond point sur la route de Bayonne à Lescar. Après un face à face tendu, les tsiganes sont retournés à l'ancienne déchetterie Emmaüs. Ils sont autorisés à y passer l'hiver. En attendant de trouver une solution définitive pour cette communauté.

Ce qu'on demande c'est pas la lune. C'est un terrain vague où on a les pieds au sec

— Jean Haerter, le porte parole de la communauté

L'entrée du terrain occupé par cette communauté tsigane - Radio France
L'entrée du terrain occupé par cette communauté tsigane © Radio France - Daniel Corsand

Jean Haerter porte la parole de ces tsiganes encore nomades

Le dialogue après les tensions

Le maire de Lescar Christian Laine connait bien ces familles. Il a organisé une réunion avec les représentants de cette communauté et Marc Cabanne, adjoint au maire de Pau et chargé à l'agglomération paloise des questions de nomadisme. Cette réunion pourrait se tenir ce mercredi.

Le maire de Lescar avec les responsables de la communauté - Aucun(e)
Le maire de Lescar avec les responsables de la communauté - Christian Laine

Ils ne posent pas de problèmes. Ils sont nés ici. Dans les gens du voyage il y a des voyous et des gens superbes

— Christian Laine le maire de Lescar

Le maire de Lescar, Christian Laine