Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Géothermie : "Dans le Bas-Rhin, tous les projets sont à l'arrêt" annonce la préfète

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Après le dernier séisme de magnitude 3,5 provoqué par le site de géothermie Fonroche dans le nord de Strasbourg, la préfète du Bas-Rhin annonce la suspension de tous les projets en cours dans le département.

Le site de géothermie profonde de Reichstett-Vendenheim
Le site de géothermie profonde de Reichstett-Vendenheim © Radio France - Olivier Vogel

Tous les projets de géothermie sont désormais suspendus dans le Bas-Rhin, en attendant leur réévaluation. La préfète du département, Josiane Chevalier s'est exprimée ce mercredi 9 décembre, après le séisme de magnitude 3,5 qui a secoué le nord de Strasbourg vendredi dernier. Le site de Reichstett-Vendenheim est lui définitivement à l'arrêt. 

Six projets suspendus en Alsace

En tout, ce sont six projets de géothermie qui sont suspendus, dans l'Eurométropole de Strasbourg et le nord de l'Alsace. Ils feront tous l'objet d'une réévaluation par un comité d'expert internationaux a annoncé Josiane Chevalier. 

Deux sont portés par l'entreprise Fonroche à Eckbolsheim et Hurtigheim, un autre est développé par Electricité de Strasbourg (ES, filiale d'EDF) à Illkirch-Graffenstaden. Les trois autres sont des projets à Hoffen, Hunspach et au sud de Wissembourg. 

Arrêt définitif du site de Reichstett-Vendenheim 

Concernant le site de Fonroche, à l'origine de plus d'une dizaine de séismes depuis la fin du mois d'octobre, dont un de magnitude 3,5 vendredi dernier, la préfète n'a pas changé d'avis. Elle avait déjà annoncé par arrêté préfectoral l'arrêt de toutes les activités du site dans le nord de Strasbourg. 

Une enquête administrative de la DREAL (Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) sur le dernier séisme est en cours. Les conclusions devraient être connues d'ici la fin du mois.

"Pas question de faire le procès de la géothermie"

La préfète a précisé qu'il ne s'agissait pas de "faire le procès de la géothermie". Mais les autorités sont prudentes après ces séismes à répétition dans le nord de Strasbourg. D'après la préfecture, une centaine de dossiers d'habitants ayant constaté des dégâts sur leurs habitations a déjà été déposée. 

Dans le département, deux autres sites de géothermie profonde exploités par ES à Soultz-sous-Forêts et Rittershoffen fonctionnent sans poser de difficultés. Ils ne sont pas concernés par ces décisions de suspensions.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess