Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gérald Darmanin à Marseille en fin de semaine prochaine

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Le ministre de l'Intérieur est attendu jeudi et vendredi prochains dans la deuxième ville de France. Il devrait officialiser l'arrivée de 300 policiers supplémentaires.

Le ministre de l'Intérieur devrait notamment officialiser l'arrivée de 300 policiers supplémentaires à Marseille (image d'illustration).
Le ministre de l'Intérieur devrait notamment officialiser l'arrivée de 300 policiers supplémentaires à Marseille (image d'illustration). © Maxppp - © Thomas Padilla

Gérald Darmanin à Marseille, la semaine prochaine. Jeudi et vendredi, a priori. Un déplacement de deux jours au cours duquel le ministre de l'Intérieur devrait notamment officialiser l'arrivée de 300 policiers supplémentaires dans la deuxième ville de France, dont 100 en 2021.

Cette annonce intervient après une polémique autour du moratoire sur la vidéoprotection porté par la nouvelle majorité. Le 16 février dernier, Gérald Darmanin avait déclenché la colère de certains élus marseillais en affirmant qu'il avait lui-même "proposé de l'argent à la mairie de Marseille, par le préfet, pour de la vidéoprotection", mais que celle-ci avait "refusé" cette aide financière. "Il faut arrêter d'être pompier pyromane parfois", avait ajouté le locataire de la place Beauvau.

"Une bavure verbale", s'était empressé de répondre Yannick Ohanessian. L'adjoint au maire en charge de la sécurité avait même reprocher à Gérald Darmanin "de tenter en permanence de caresser l'électorat d'extrême-droite". Et de renchérir : "Jusqu'à preuve du contraire, une caméra n'a jamais arrêté le moindre voleur et encore moins un trafic de drogue."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess