Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gérald Darmanin veut fermer la mosquée de Pantin : une décision "disproportionnée" pour son recteur

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Contacté par France Bleu Paris après l'annonce lundi par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin de la fermeture de la mosquée de Pantin (Seine-Saint-Denis), le recteur M'Hammed Henniche prend acte mais juge cette décision "disproportionnée".

Gérald Darmanin a annoncé lundi avoir demandé au préfet de Seine-Saint-Denis de fermer la mosquée de Pantin
Gérald Darmanin a annoncé lundi avoir demandé au préfet de Seine-Saint-Denis de fermer la mosquée de Pantin © AFP - Jacques Demarthon

La décision est "disproportionnée", regrette M'Hammed Henniche, recteur de la mosquée de Pantin (Seine-Saint-Denis) ce mardi au micro de France Bleu Paris. Il réagissait à l'annonce faite ce lundi soir dans le 20h de TF1 du ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin de vouloir fermer cette mosquée après qu'elle a relayé sur sa page Facebook une vidéo dénonçant le cours sur les caricatures de Mahomet de Samuel Paty, le professeur assassiné vendredi.

"J'ai évolué et je suis toujours dans un discours modéré"

M'hammed Henniche prend donc acte de cette annonce qu'il juge "disproportionnée" mais reste "confiant sur le fait qu'on va rapidement tourner la page et qu'on essaiera d'avancer ensemble". "Mon parcours et mon passé prouvent [que je n'ai rien à voir avec la mouvance islamiste]. Je suis depuis 15 ans dans la sphère associative, j'ai évolué et je suis toujours dans un discours modéré. Ma méthode, c'est d'aller doucement, plutôt dans l'évolution que la révolution. Il faut amener quelqu'un à évoluer avec vous et essayer de travailler ensemble avec plusieurs courants politiques et religieux. Et tout le monde peut faire un bout de chemin ensemble", a-t-il conclu. 

L'annonce de cette fermeture intervient alors que des opérations de contrôles quotidiens visant des structures ou personnes soupçonnées de liens avec la mouvance islamiste ont été ordonnées par les autorités.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess