Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, précise plusieurs projets concernant la sécurité à Marseille

jeudi 5 juillet 2018 à 22:16 Par Sarah Nedjar, France Bleu Provence et France Bleu

Jeudi, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb s'est rendu dans plusieurs quartiers de Marseille. Un déplacement axé sur la sécurité et la lutte contre les trafics, 15 jours après le démantèlement d'un important réseau de stupéfiants dans la cité de la Castellane.

Gérard Collomb a passé un peu moins d'une heure dans la cité de la Castellane, dans le 6e arrondissement de Marseille.
Gérard Collomb a passé un peu moins d'une heure dans la cité de la Castellane, dans le 6e arrondissement de Marseille. © Maxppp -

Marseille, France

Une visite ministérielle au pas de course.  Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a passé la journée de jeudi à Marseille. Un programme chargé, incluant une rencontre avec le Maire Jean-Claude Gaudin, et une visite dans la cité de la Castellane dans le 6e arrondissement de Marseille.  L'occasion de préciser les projets du gouvernement à l'endroit de la cité phocéenne, notamment en matière de sécurité. 

30 policiers supplémentaires dans les quartiers à fort taux de délinquance

À Marseille, les quartiers Nord et celui de la Gare Saint-Charles font partie des zones de "reconquête républicaine". Comme dans 28 autres quartiers en France, les effectifs de sécurité vont être décuplés d'ici la fin d'année. 60 policiers affectés, 18% d'effectifs supplémentaires pour la police judiciaire, et plus de 42% pour la sécurité intérieure... 

" Ils sont toujours là les policiers, et pourtant les dealers sont toujours en train de guetter et de vendre" regrette une habitante de la Castellane, dubitative sur le renforcement des effectifs policiers. 15 jours plus tôt, une vaste opération anti-drogue avait conduit à la saisie de 200 kg de cannabis, plusieurs kalachnikovs et de dizaines de milliers d'euros.