Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Gers : après une série de cambriolages, l'épicier de Manciet décide de fermer boutique

-
Par , France Bleu Gascogne

Démoralisé, le gérant de l'épicerie de Manciet (Gers) va fermer son commerce définitivement à la fin du mois d'octobre. Il vient de subir son 6e cambriolage en 8 ans.

Philippe Baris va fermer sa supérette le 30 octobre
Philippe Baris va fermer sa supérette le 30 octobre © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

Manciet, France

L'unique supérette de Manciet (Gers) va fermer ses portes le 30 octobre prochain. Son gérant, Philippe Baris, a pris la décision après un nouveau cambriolage, fin septembre. C'est le 6e qu'il doit affronter en 8 ans. "Financièrement, je suis quasiment au fond de trou" déclare le commerçant à France Bleu Gascogne. "La banque ne me suit plus, les assurances ne me suivent plus. Donc j'ai pris ma décision : je ferme ma supérette."

40.000 euros de perte

Il y quelques années, après le 3e cambriolage, l'assurance de Philippe Baris avait en effet décidé de résilier son contrat, estimant qu'il y avait trop de risques à l'assurer. Or la réparation des dégâts et la reconstitution du stock de cigarette volées coûtent une fortune au commerçant : il estime que ces cambriolages lui ont coûté près de 40.000 euros. 

La commune et des associations s'étaient mobilisées, ces dernières années, pour sauver le commerce mais Philippe Baris n'a plus aujourd'hui la force de se battre. "Ils sont déçus parce que c'est la seule supérette dans Manciet [...] Je le vis comme un échec. Ça me fait mal" témoigne, ému, Philippe Baris.

Philippe Baris, gérant de la supérette de Manciet

Philippe Baris va désormais concentrer ses activités sur son garage automobile qui, situé juste à côté de la supérette, va lui rester ouvert.
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu