Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gestion des arènes de Nîmes : le recours de Jean-Baptiste Jalabert rejeté par le tribunal administratif

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Jean-Baptiste Jalabert débouté de son recours contre la mairie de Nîmes. Le tribunal administratif a estimé ce lundi que la candidature de Simon Casas Production France pour la gestion des spectacles tauromachiques dans les arènes était régulière.

 La société de Simon Casas conserve la gestion des spectacles tauromachiques dans les arènes de Nîmes
La société de Simon Casas conserve la gestion des spectacles tauromachiques dans les arènes de Nîmes © Radio France - Nathanael Charbonnier

C'est donc comme prévu la société Simon Casas Production France qui conserve la gestion des spectacles tauromachiques dans les arènes de Nîmes pour la période 2020-2024. Le tribunal administratif de Nîmes a en effet rejeté le recours déposé par l'arlésien Jean-Baptiste Jalabert. Sa société Porte des Consuls était également en lice pour ce contrat. L'offre ayant été rejetée par la ville, l'ancien torero avait saisi le tribunal administratif pour demander l'annulation de la procédure de mise en concurrence, évoquant un manque de transparence.  

"Une candidature régulière" 

"La candidature de SCP France (Simon Casas Production) pour la gestion des spectacles tauromachiques dans les arènes de Nîmes pour la période 2020-2024 est régulière." écrit le tribunal adminsitratif dans un communiqué. Le tribunal a également jugé que "les critères de sélection étaient suffisamment définis et que si la societé Porte des Consuls contestait les appréciations portées sur son offre, celle-ci n'avait pas été dénaturée par la commune."  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess