Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le président de l'US Mugron Rugby réagit aux nouvelles mesures anti-covid

-
Par , France Bleu Gascogne

Comment financer le club sans buvette, ni loto, ni repas collectifs ? Comment jouer au rugby sans offrir des vestiaires à l'adversaire ? De nouvelles mesures anti-covid sont entrées en vigueur ce lundi dans les Landes et elles compliquent la vie des clubs amateurs.

photo d'illustration
photo d'illustration © Maxppp - Michel Clementz

Thierry Comet, le président de l’US Mugron Rugby réagit aux nouvelles mesures sanitaires entrées en vigueur ce lundi 28 septembre 2020 dans les Landes. Pas simple pour les clubs amateurs de s'organiser alors que les buvettes, les lotos et les repas collectifs sont interdits, ainsi que les vestiaires fermés. 

France Bleu Gascogne : Vous êtes un président inquiet et en colère. C’était déjà compliqué de jouer au rugby en pleine crise sanitaire. Ça l’est encore plus depuis ce lundi 28 septembre et l’entrée en vigueur de nouvelles mesures sanitaires ?

Thierry Comet : Je prends le cas de l’interdiction des vestiaires. Le 11 octobre, Juillan à coté de Tarbes vient jouer à Mugron. On va jouer et après ils repartent dans le bus comme des malpropres ! Pas de buvettes, pas de réception puisqu’on ne peut pas accueillir plus de 30 personnes donc je leur mets un cageot en carton avec 40 sandwiches et ils repartent dans le bus. A côté de ça, on n’a plus le droit d’avoir des buvettes. On n’aura plus que des rentrées financières basées sur les entrées au stade. On n’a plus le droit non plus d’organiser des repas au-delà de 30 personnes et c’est quand même un des points fort de notre club. On est obligés d’annuler le repas « Cote à l’os » du 11 octobre.

Ça représente beaucoup de rentrées d’argent ce genre de repas ?

Pour des petits clubs avec 185 000 euros de budget, ça représente 7 à 8000 euros sur une année normale. Ça nous permet de financer les bus pour les déplacements des enfants pour jouer dans les tournois ou autres. Et ça, on ne peut pas le sacrifier car je ne conçois pas de laisser une école de rugby de 80 enfants partir avec des parents différents chacun de leur côté, donc ça on va le maintenir. Après, il y a des choses qu’on va devoir arrêter. Par exemple, à Mugron, depuis des années et des années, ça a toujours existé d’ailleurs, on fait manger gratuitement nos joueurs les mercredis et les vendredis après les entraînements. Vu qu’on ne peut pas accueillir plus de 30 personnes, on va être obligés de les annuler

Ça ne ressemble plus au rugby que vous aimez, que vous connaissez ?

Pour moi le rugby de village, il est très important car c’est un point essentiel de rencontre, de convivialité, d’échange entre différentes générations. Quand on parle de dirigeants, d’éducateurs, de joueurs… c’est tout ce mélange-là qui nous intéresse. On est en train de le bafouer. Quel est l’intérêt si one peut plus faire tout ça ? 

Mais c’est  quand même important de respecter les mesures sanitaires ?

Pour moi, c’est LA priorité mais il faut tout mettre en adéquation. Si la priorité c’est la crise sanitaire, il faut dire on je joue plus sur 15 jours ou un mois. Il faut être et se comporter en responsable. Soit on arrête, soit on continue, mais si on continue, il faut négocier pour qu’on ait des meilleures conditions. Au moins un vestiaire ouvert où les gosses peuvent se doucher. Pendant une heure et demie, ils vont « combattre » les uns contre les autres et, à la fin, on leur dit qu’ils n’ont pas le droit de s’asseoir à côté pour se doucher ? Il y a plein de choses que je ne comprends pas et c’est pour ça que je suis inquiet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess